Cheb Bilal : «Je n’ai jamais dit aux jeunes de se mutiler le corps en m’écoutant»

Cheb Bilal : «Je n’ai jamais dit aux jeunes de se mutiler
le corps en m’écoutant»


ALM : Quelles sont vos nouveautés ?
Bilal : Salam, pour le moment je suis en train de préparer un nouvel album qui sortira vers la fin de ce mois. Je travaille sur plusieurs duos avec des artistes de différents horizons… Concernant la période de mes tournées, je fais les Festivals de Timitar à Agadir, Floral à Mohammédia et celui du raï à Oujda… J’ai aussi une tournée de 12 autres dates en Algérie et en France entre autres….
 
Vous avez un effet considérable sur les jeunes, comment expliquez-vous cela?  Et quel est le message que vous essayer de leur transmettre?
Les jeunes écoutent mes chansons car j’essaie de parler leur langue, je parle de leur quotidien, de ce que les gens vivent tous les jours. Mes textes sont liés aux préoccupations des jeunes, et sont en rapport avec leurs points de vue sur l’amour, les sentiments, l’Europe, les femmes…. Le message que je veux leur livrer, c’est qu’il faut travailler, que les rêves comme Europe à n’importe quel prix, c’est plus qu’une erreur. Je leur dis qu’il faut qu’on travaille et qu’on soit sérieux pour avancer, chacun avec ses capacités….

Savez-vous qu’il y a des jeunes qui se tailladent le corps en vous écoutant?  Que pensez-vous de cela?
J’ai déjà répondu à cette question dernièrement à l’émission de 2M (Sahrane maak lila). Je pense que c’est un problème de société, je n’ai jamais dit aux jeunes de faire de tels gestes, je ne crois pas que c’est le problème de l’artiste. Je profite de cet entretien pour lancer un appel à tous les gens qui écoutent ma musique : Il ne faut pas sombrer dans le désespoir. Il faut penser autrement et voir les changements qu’il y a chez nous, travailler, rectifier le tir et d’avancer «Incha Allah» vers l’avant… C’est le message livré par toutes mes chansons : «Darja darja» (il faut aller tout doucement pour arriver au but, étape par étape), «Amen», «Tahalou filwalidine» (Prenez soin de vos parents, «Kra ouzid kra» (persévère dans tes études), ou encore le titre de mon dernier album «Allah Kbir» (Dieu est grand). Je pense  qu’on a dans nos pays des ressources humaines et des richesses énormes, on a une jeunesse que les pays développés nous envient…

Est-ce que vous pensez faire un duo avec un chanteur marocain?
En plus de l’album sur lequel je travaille, j’ai fait un duo avec le groupe Fnaire, c’est une très belle chanson qui va sortir cette semaine normalement, elle parle de la fraternité entre nos deux pays  et nos peuples… De même, j’ai fais un autre titre avec une jeune chanteuse marocaine qui vit en France…

Un dernier mot
Merci à vous pour votre confiance, j’embrasse tout le monde.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *