Comment bien choisir un siège pour enfant ou bébé

Comment bien choisir un siège pour enfant ou bébé

Aujourd’hui, l’opportunité d’installer un siège spécifique pour un bébé ou un enfant en bas âge n’est plus à discuter et ce, quel que soit le trajet à parcourir. Cet équipement de plus en plus utilisé par les Marocains est même devenu impératif à l’image de ce qui se fait dans les pays les plus évolués. En Europe par exemple, l’utilisation d’un système de retenue pour le transport des enfants en voiture est obligatoire depuis le 1er janvier 1992.
Pour les parents, et en particulier la maman, avoir un siège bébé dans la voiture est au-delà d’être un gage de sécurité, un équipement très pratique au quotidien comme en période des vacances. Cela, d’autant plus qu’il se transporte et s’installe facilement.
Comment bien choisir un siège pour enfant ou bébé ? La réponse est presque contenue dans la question, puisque le choix de ce siège se fait selon l’âge de «l’intéressé», ce critère étant souvent celui qui détermine approximativement la taille et le poids de l’enfant.
Ainsi, on distingue principalement (dans ce contexte bien précis) entre trois tranches d’âge: de 0 à 9 mois (moins de 10 kg), de 9 mois à 4 ans (de 10 à 18 kg) puis de 4 à 10 ans (plus de 18 kg). Les prix ? Là encore, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses : de 700 DH à plus de 3.500 DH, selon les modèles et références. Mais ne vous précipitez pas sur la première promotion venue. Prenez d’abord connaissance des différentes spécificités du siège. En l’absence de normes marocaines en la matière, il reste possible de s’assurer sur la viabilité d’un produit quant à son obtention d’une homologation par la réglementation européenne. Comment ? En vérifiant la présence d’une étiquette attestant que le fabricant a bien reçu cette homologation et ce, via l’inscription de la lettre «E» ou de la mention ECE44/03.
Quant à l’installation, il existe plusieurs façons de monter un siège enfant dans une voiture. Mais n’attendez pas les dernières minutes avant un départ pour faire l’installation. Faites-le calmement, en prenant le temps nécessaire pour suivre rigoureusement les indications du manuel fourni par le fabricant.
Certaines autos actuelles disposent de fixations dites Isofix. Il s’agit d’un système de retenue des sièges auto qui améliore leur fixation dans un véhicule. Permettant de mieux solidariser le siège au châssis de la voiture (grâce à deux ou trois points d’ancrage rigides prévus par les constructeurs automobiles), le système Isofix réduit les risques d’une mauvaise installation. Pour un bébé de moins de10 kg, la meilleure protection consiste à installer son siège à l’arrière, au milieu de la banquette. Mais si l’automobiliste voyage seul(e), mieux vaut  placer le siège à l’avant, dos à la route, afin de garder un œil sur l’enfant. Mais attention à ne pas oublier de déconnecter l’airbag passager. Passé le cap des 10 premiers mois, un bébé peut être installé sur un siège dit évolutif.
Ce dernier, plus grand que le premier convient à des enfants dont le poids peut évoluer jusqu’à 18 Kg soit de la naissance à 3-4 ans. A noter que dans certains véhicules, l’assise arrière de la banquette arrière intègre un rehausseur qui, une fois déployé, peut dispenser l’installation d’un siège pour un enfant, si ce dernier est âgé d’au moins 3 ans. Enfin, n’oubliez jamais le bienfait salvateur de ce siège. Saviez-vous qu’en cas de choc frontal à 50 km/h, un enfant peut se retrouver catapulté et que son poids est alors multiplié par 20 (!) ? De quoi bien réveiller des consciences… Et puis, de la sorte, le «voyager-attaché» devient une habitude facile à inculquer pour un enfant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *