Comment prévenir les intoxications

Comment prévenir les intoxications

Inscrivez ce numéro (économique) 0 810 00 180 sur votre agenda, car, en cas d’intoxication, vous pouvez le composer sept jours sur sept et 24h/24. Cette unité d’information est assurée par un médecin pharmaco-toxicologue qui vous dictera les règles à suivre, selon chaque cas. «Nous n’avons pas de programme spécifique durant le ramadan, mais le centre est toujours prêt à agir pour sensibiliser et pour répondre aux demandes», indique le Dr. Ilham Semlali Hassani, spécialiste en pharmaco-toxicologie, responsable du département toxicovigilance de ce centre.
Selon cette spécialiste, Ramadan ne marque pas de croissance notable d’appels par rapport aux autres mois de l’année (203 appels sur un total de 3321 en 2005). Plusieurs pensent que c’est un mois propice aux intoxications, surtout alimentaires, puisqu’on a tendance à consommer plus en quantité et en qualité. Eh bien, ce n’est pas le cas, à en croire le Dr. Semlali Hassani pour qui cela est tout à fait justifié par le fait que les repas se préparent à domicile et sont consommés juste après la cuisson. Le fait de ne pas manger dehors n’importe quoi et n’importe où y est certainement aussi pour quelque chose. «Il se pourrait également que les gens ne connaissent pas ce numéro», pense cette responsable qui reconnaît que leurs moyens ne permettent pas vraiment d’organiser des campagnes de communication autour de cela. «Nous comptons beaucoup sur les médias pour faire connaître un peu ce que fait le centre auprès du public», tient à signaler le Dr. Semlali Hassani.
Le centre tente à présent de mettre à la disposition de toute personne désirant s’informer une ligne gratuite. «C’est ce que nous souhaitons vraiment. Un numéro vert nous permettra de faire bénéficier tout le monde de nos services», confie ce docteur avec un grand enthousiasme.
Dans l’attente que ce vœu soit exaucé, il faut chercher à s’informer soi-même. Le centre anti-poison explique par le biais d’un dépliant édité avec le soutien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) les règles à suivre en cas d’intoxication (tout type). En cas d’inhalation, il faut transporter la victime à l’air libre et pratiquer le bouche à bouche s’il y a une difficulté respiratoire. Pour l’indigestion, il ne faut pas provoquer  les vomissements, il ne faut rien donner non plus par voie orale et surtout ne pas administrer de lait. Selon les règles dictées par ce dépliant toujours, en cas de contamination cutanée, il est nécessaire d’enlever les vêtements contaminés, de laver la peau au savon et de vous protéger. Lorsque vous êtes touchés par une projection oculaire, lavez abondamment et immédiatement à l’eau du robinet pendant 10 à 15 minutes.    
Le centre anti-poison a joint à ce même dépliant de précieuses recommandations à suivre. Alors prenez garde à ce que vos enfants n’aient pas à leur portée des produits toxiques que vous devez également éloigner des aliments. Vous devez garder les produits dans leur contenant et laisser la notice, car il faut la consulter avant chaque utilisation. Les dates de péremption doivent être vérifiées et les bouteilles bien fermées après chaque utilisation. Il faut, par ailleurs, chercher à se renseigner sur la toxicité des plantes domestiques et faire attention aux complexes vitaminiques parce qu’ils peuvent contenir du fer et être toxiques à fortes doses. N’oubliez pas de contacter l’unité d’information par précaution.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *