Condamné à la prison, il se suicide dans la salle d’audience

Alors que le tribunal venait de le condamner à cinq ans d’emprisonnement avec mandat de dépôt, il a avalé des produits, dont une analyse toxicologique devra déterminer la nature. Il s’est alors senti mal, s’est affaissé et est décédé dans la salle d’audience. «Il a mâché à toute allure, puis s’est tourné vers moi. Dans son regard, j’ai vu qu’il était déjà en train de partir», a raconté à l’AFP son avocat, Me Jacques Trémolet de Villers. «Il ne voulait pas retourner en prison», a ajouté l’avocat, se disant «certain que l’élément déclencheur a été le mandat de dépôt». Ce père de trois enfants, âgés de 22 à 29 ans, avec qui il entretenait de bonnes relations, était, selon son avocat, «un homme parfait, de l’avis de tous».
Chef d’une entreprise de matériel ferroviaire, ancien conseiller municipal de Bures-sur-Yvette (Essonne), actif dans le monde associatif, il était «sympa, rieur». Mais il n’acceptait pas la décision de sa femme, a souligné Me Trémolet de Villers. Il avait tenté de tuer sa femme Il avait laissé sur lui une lettre destinée à ses enfants. Son épouse, avec laquelle une procédure de divorce était en cours, avait quitté le tribunal lors du suicide. Cet homme comparaissait pour avoir porté un coup de couteau à sa femme, le 5 septembre 2006 à Bures-sur-Yvette (Essonne). Celle-ci venait de lui apprendre son intention de le quitter. Il avait alors caché un couteau sous son oreiller, et attendu que son épouse s’endorme, pour lui donner un coup de couteau, qui n’avait pas été mortel. Placé en détention provisoire pendant trois mois et demi, il avait ensuite été libéré et placé sous contrôle judiciaire, suite à un courrier de sa femme demandant cette mesure. Les deux époux, présents mardi à l’audience, ne s’étaient pas revus depuis les faits. Hormis cette tentative de meurtre, le casier judiciaire de cet homme était vierge.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *