Courage, écrivons ! : «Complotage»

Notre violence contre votre monde vous fait hérisser les poils. Vous la trouvez choquante, minable, anti-patriotique, nihiliste. Pour la millième fois, vous êtes-vous regardés dans un miroir ? Avez-vous oublié qui nous sommes, ce que nous sommes, d’où nous venons ? Nous sommes le produit de votre société, de vos écoles, de votre culture schizo. Nous sommes des exilés volontaires. Nous parlons de vous à l’insu de notre plein gré, parce que c’est votre monde qui nous a mis bas et montré la voie. Nous fûmes vos disciples. Vous étiez notre «Soucrate». Vous nous avez tout appris. Et on vous en remercie. Grâce à vous, nous jonglons avec l’inquisition en nous attaquant aux meilleurs d’entre nous. Non, faut pas nous prendre pour des nullards, Chirac n’est pas le
seul à avoir prononcé cette phrase à propos de son ami Juppé qui s’est exilé au Canada par, beurk ( !) loyauté. Nous sommes contre la réussite de l’autre, de celui qui est comme nous.
De celui qui nous ressemble. Nous bossons dans votre monde et importons toutes ses saloperies ici dans notre quartier.  Jamais, au grand jamais, nous n’aurions été aussi anti tout si vous ne nous aviez pas montré le chemin. Cassage, chantage, « complotage » permanents. Quand quelqu’un de votre bled s’en sort bien, même quand vous ne le connaissez pas, votre hobby devient le suivant: comment le détruire le plus vite possible. Une fois à terre, humilié, vous passez comme le Grand Jacques au suivant. Alors vos leçons de morale, gardez-les pour vous. Vous nous avez appris de ne jamais croire l’Etat. Et nous avons retenu la leçon. Nous ne le croyons jamais. Ses preuves, nous les considérons comme  des contrefaçons. Sa justice est téléphonée. Vous aurez beau nous tanner avec l’indépendance, la qualité de la magistrature, les nouveaux tribunaux,…rien. Nous sommes hermétiques à tout ce qui est perçu par votre monde comme un truc bien pour le pays. Vous n’avez pas le droit de nous en vouloir, nous sommes devenus comme ça «grâce» à vous. Quand vos télés, votre agence dément une information. Pour nous aucun doute, nous démentons et démontons le démenti en tartinant dessus jusqu’à ce qu’il devienne la seule information véritable. Ne jamais croire ce qui vient d’en haut. C’est de vous ça. Chuchoté ok, mais c’est vous qui nous l’avez appris.
Nous sommes des opportunistes, ça vous le savez maintenant. Mais, n’oubliez pas le plus important : c’est vous qui nous avez appris les grandes choses de la vie. Ah,  n’avez vous rien remarqué ? Non ?
Nous les francophones, produits de votre élite, avons été les premiers à passer de l’autre côté. Nos potes arabophones ont tardé à nous rejoindre. Ils sont très actifs aussi. Ils ont très vite contracté le virus de la violence aussi. Posez-vous les bonnes questions au lieu de votre chasse aux sorcières qui ne vous mènera nulle part. Nous, nos sociologues, ils travaillent sur notre phénomène. Les vôtres, ils dorment. Non, non. Ils préfèrent dormir. Parce qu’ils sont incapables de comprendre pourquoi nous existons et sommes des contre.

Anonyme

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *