Courage, écrivons ! Pathétique

Y’a des endroits où on ne va pas. On passe. On repasse. On hésite à laisser un com’. Nos enquêteurs, les spécialistes des adresses IP, nos behaviouristes, nos indic’s , vos gorges profondes,  ne sont pas sûrs du camp auquel l’espace appartient. Des lieux déroutants et dégoûtants. Ils ne jouent pas le jeu. Pas de politique. Ils ne pipent pas mot sur le régime, la torture dans des lieux secrets, les gens qui meurent de faim dans notre pays monsieur le commissaire.
Si on en a vu des gens mourir de faim là, ici, chez nous? Euh, non, on n’en a jamais vu! Mais, tiens le froid, il a quand même tué dans le plubopaysdumonde . Et des manifestations réprimées , il y en a tout le temps. Des morts ? Sûr qu’il doit y en avoir beaucoup plus que ce que les Pravda makhzeniennes vous racontent. Nous on sait tout ça. On sort. On prend des pots avec la plèbe. On a des potes dans les bidonvilles. Euh, nous savons que vous ne nous croyez pas, mais l’important c’est NOUS pas VOUS.  De toutes les façons, personne ne peut vérifier.  Nous disons. Point barre.
Les endroits où on ne va pas, sont (beurk) poétiques, on y écrit en français. Vous savez le français. Celui qui est si simple, qu’il en devient compliqué. On aura leur peau un jour. Mais prioritaires, ils ne le sont pas. Des gentillets qui jonglent avec les mots, des idées fofolles. Ils ECRIVENT sur le Net. Pathétique.
On les aura un jour, parce que nous faire l’affront de lire des livres, de nous les présenter comme ça sans rien demander en retour…Ce n’est pas normal. Y a un truc. Même Houdini, le type qui faisait de la magie avait un truc. Allez, eux on leur fiche la paix en attendant des jours meilleurs. Le sabotage, c’est un travail à temps plein et à PART ENTIERE. Il faudra qu’un jour, la presse de chez nous, pense à nous remercier monnaie sonnante et trébuchante. Pas la peine de vous dire pourquoi. Elle le sait et nous sommes son cauchemar : depuis qu’on est là, elle coule, elle coule…à un point, on vous raconte pas ! Elle fait du copié collé. Elle nous pique des commentaires. Des billets, c’est comme ça qu’on appelle vos articles. C’est excitant. Le pied! Bientôt nous, virtuoses et virtuels anonymes auront la peau de la presse écrite. La presse veut du populisme, nous sommes les patrons des patrons du populisme. Elle veut du sérieux? Nous sommes les champions du plagiat anonyme: on plagie, la presse nous plagie, elle coule et nous pas. N’oubliez pas nous sommes des anonymes !!
L’image c’est déjà foutu ! Nous filmons tout.
Manipulons les images mieux que n’importe quel pseudo pro de votre télé novlanguienne. Notre révolution culturelle est en marche : Mao et Staline trafiquottaient leurs photos. Des ringards. Ok. Ok. Ils ne savaient pas pour Youtube, Dailymotion, le chaînon manquant de la dictature du prolétariat. Nous? Ah nous, on en profite au max. Combien on parie que d’ici peu il n’y aura plus que nos images?
Dictature du prolétariat. Hé, pas mal. Wikipedia c’est la meilleure école publique du monde.


Anonyme

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *