Courage, écrivons ! Républiques «dattières»

La Map, est comme pour vous, notre référence.  C’est là que s’arrête notre relationship avec votre monde. Nous ne nous intéressons  qu’aux infos qui ont un «lien» avec les lignes rouges. On se comprend. Ne faites pas semblant. Nous on parle du Roi. On dissèque les communiqués «indisséquables» dans votre monde de …sans culottes. C’est le genre de «trans-gression» qu’on fait dans des espaces libres. Chez ceux dont les sites sont basés «outre maestrum» et «outre-atlantiqum».  Des lâches ? Nous ? Vous vous êtes regardés dans un miroir vous ?
Un roi élu ? ça n’a jamais existé dans l’Histoire de
l’humanité ? Ben nous on dit que notre monde peut changer l’Histoire. Républicains ?
Non, non. Heureux de vivre dans un Royaume, mais  Obama est élu non ? Non vous le répète votre logique n’est pas la nôtre. Ce sujet fait exploser les commentaires chez nos camarades résistants des quartiers plus lointains. Eux, respectent les lois en vigueur dans les quartiers où ils vivent, mais ne sont pas obligés de respecter les lois de notre quartier.
Ils nous fichent la paix. Le pied, c’est que les débats sont «über chauds», parce que  des  anonymes d’autres quartiers du village viennent nous porter main forte. Because, évident ça ne l’est pas toujours, les villageois du Royaume résistent. Ils sont avec nous, parce que comme nous, sur tous les autres sujets, mais sur ce sujet précis,  nous et nos amis des quartiers républicains voisins, sommes mis sous une pression…on vous dit pas.
Parano et schizo’ c’est ce que sont nos amis anonymes et combattants virtuels. Vous vous rendez compte c’est le sujet qui divise. Le  sujet où nous les violents sommes minoritaires !!!
La faute à ceux qui viennent nous donner un coup de main.  Des anonymes de républiques «dattières» qui n’y vont pas de main morte.  Ils sont soutenus par des  Marocains séparatistes qui vivent dans leur désert.  Quand les séparatistes du village d’à côté se mettent à gerber, on est écrasés, squizzés, on est sur du sable mouvant. Alors fissa fissa, on va ailleurs : nous sommes des contre, mais perdre nos amis du quartier, pour faire la promo d’anonymes pas nets, c’est pas trop nous.  Dans notre quartier, on s’aime bien. Même si on se tape dessus. Alors pour ne pas passer pour des traîtres, nous finissons par ne devenir plus qu’un pour chasser ceux qui veulent à tout prix nous diviser et détruire notre espace de liberté. Des lignes rouges ? Pas du tout. On vous a déjà dit que des lignes rouges n’avaient pas leur place dans notre world wild web. Toutefois, nous avons nos problèmes internes. Et ce n’est pas parce que c’est accessible à tous les quartiers du village que nous ouvrions nos portes aux pyromanes (trouvé dans le dico des synonymes, wikipedia disserte trop sur un mot aussi simple !!) qui veulent nous faire perdre notre SUD.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *