De toutes les couleurs : Les effets secondaires de la peinture

De toutes les couleurs : Les effets secondaires de la peinture

Il y avait aussi un petit coin de la tache qui était plutôt bleu. Evidemment, j’ai eu très peur, mais j’ai commencé par chercher une explication logique. Est-ce un coup comme ceux que je reçois régulièrement dans mon atelier sans même me rendre compte ? Est-ce un coup de soleil un peu trop localisé? Est-ce à cause de tous ces liquides bizarres que je manipule quotidiennement ?
En appuyant dessus avec mon doigt, je ne sentais aucune douleur. Et par prudence, je ne m’expose jamais trop longtemps au soleil ! Et puis, ça ne peut pas être dû aux liquides car bien des peintres ont manipulé des liquides encore plus bizarres que les miens durant des siècles ! – Picasso a vécu plus de 90 ans en respirant toutes sortes de gaz chaque jour !
Alors, c’est quoi ce machin ?    
Avant de téléphoner à un dermatologue pour un rendez-vous, je demande à ma femme d’y jeter un coup d’œil. Elle tripote la tache du doigt et éclate de rire. «Tu as fait de l’aquarelle hier soir, me dit-elle, n’est-ce pas ?».
Effectivement, ce n’était que de la peinture aquarelle rouge avec un peu de bleu qui avait traversé mon pantalon. L’acrylique et l’huile auraient été plus faciles à reconnaître. C’est ainsi, quand je peins, j’en mets partout. Et comme j’oublie souvent de me changer avant de peindre, malgré la multitude d’habits accrochés au mur de l’atelier et réservés à la peinture, je salis beaucoup de vêtements. Salir des habits qui ne sont normalement pas destinés à la peinture est un de mes sports favoris. Beaucoup de mes vêtements sont tachés de toutes sortes de couleurs.
Il m’arrive souvent aussi d’oublier de me changer avant de sortir pour une course. Cela dérangeait beaucoup ma femme, mais elle a fini par s’y habituer.
L’autre jour, après quelques heures de peinture, je quittais l’atelier en pensant passer prendre du poulet. Et bien sûr j’avais oublié de changer ce T-shirt complètement sale. Le tueur de volaille m’a regardé de haut en bas en souriant, et m’a demandé si j’étais peintre. J’ai répondu par l’affirmative.
Il s’est alors mis à me raconter à peu près ceci : «Moi aussi j’étais peintre. Mais heureusement, j’ai quitté ce métier là. Le poulet rapporte beaucoup plus et c’est un travail plus propre. Avant je passais mon temps à me balader entre les maisons avec une longue échelle et des bidons de peinture très lourds. Maintenant je reste tranquillement dans mon magasin. Voyez, c’est moi qui ai peint les murs du magasin. Vous aimez ?»
Ah oui c’est très joli ! Le jour où je déciderai de peindre ma maison, je ferai appel à vous.
Un couteau dans une main et un pauvre poulet dans l’autre, le monsieur s’arrêta une seconde et me regarda bizarrement, l’air de se dire : «Si ce monsieur peint les maisons des gens et ne peint pas la sienne, c’est qu’il doit être vraiment mauvais !»

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *