Décès de la cinéaste libanaise Randa Chahal

Décès de la cinéaste libanaise Randa Chahal

En 1979, elle réalise son premier documentaire, «Pas à Pas», consacré à la guerre civile au Liban. Très concernée par l’histoire de son pays, elle fait œuvre de témoignage au travers de son documentaire suivant : «Liban d’autrefoi » (1980). Le vrai tournant de sa carrière a lieu en 1991, avec son premier long-métrage de fiction. «Ecrans de sable» raconte l’amitié passionnelle qui unit deux femmes. Le film fait partie de la Sélection officielle de La Mostra 1991 (hors compétition). Les vingt ans de guerre civile qu’elle a vécus au Liban l’amènent à réaliser en 1995 un nouveau documentaire « Nos guerres imprudentes » où elle mêle des images de Beyrouth dévastée et le témoignage des siens. En 1999, elle aborde le même thème sur un ton beaucoup plus léger, dans « Civilisées », l’histoire des domestiques abandonnées à Beyrouth déchirées. En 2003, elle réalise « Le Cerf-volant », qui reçoit le Lion d’argent à la Mostra de Venise 2003.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *