Diana Hadad, une valeur sûre de la chanson libanaise

Diana Hadad, une valeur sûre de la chanson libanaise

Diana Hadad est une chanteuse libanaise, de son vrai nom Diana Haddad Josef Foad. Elle  est née en 1976 au Liban. Diana Hadad est influencée par les chansons de Abdelhalim Hafed, Oum Kaltoum et Mohamed Abdelouahab. Dès son jeune âge, elle a participé à l’émission «Studio El Fan». Cette émission l’a propulsée dans le monde de la chanson.
En 1995, Diana s’est convertie à l’islam et s’est mariée avec le grand réalisateur émirati  Souhail Abdoul.
À l’âge de 16 ans et en collaboration avec son mari, elle a sorti son premier album intitulé «Saken» en 1996. Cette chanson a connu un grand succès et a été élue meilleure chanson de l’année.
Diana s’est distinguée dans le monde de la chanson aux côtés d’autres grandes stars comme Assala Nassri, Majda El Roumi, Angham et Samira Said. Elle est devenue de plus en plus populaire dans le monde arabe. 
En 1997, Diana a sorti sa belle chanson intitulée «Ya Ahl Echaq» qui a connu un énorme succès. Ensuite, elle a enchainé avec sa célèbre chanson «Amanih». Ce dernier album a réussi à se vendre au Moyen Orient, en Europe et aux Etats-Unis grâce au succès qu’il a connu.
Son quatrième album intitulé «Yama Ya» est sorti à la fin de 1998, auquel a introduit plusieurs styles de musique comme R&B et la pop et des variétés de chansons : égyptiennes, libanaises et d’autres. Après une année, Diana a sorti son cinquième album intitulé «Shater».
Elle a chanté plusieurs fois en duo tal que «Mas O Loli » avec le roi du raï Cheb Khaled, qui a été réalisée en vidéo clip par Laila Kanaane .  Entre l’année 2000 et 2003, Diana a enchainé des succès successifs. Elle a sorti son sixième album intitulé «Jarh Al Habib» en collaboration avec le grand musicien Mohamed El Ezabi. Elle a participé dans de grands concerts et  festivals comme Jarach en Jordanie, Baâlbek au Liban, Oman, Carthage en Tunisie, le festival Mawazine au Maroc, Émirats Arabes Unis et en  Algérie.
Diana a été récompensée par plusieurs prix dans sa carrière musicale comme le prix de la meilleure artiste féminine en Egypte pour la vente de plus de 24 millions de disques à travers le monde.
En 2002, elle a été sacrée star de l’année par l’association égyptienne des auteurs du film et les critiques. Puis un trophée d’appréciation en 2002 et un autre décerné par la défense libanaise en 2001.
Ainsi, elle a été élue comme  meilleure chanteuse arabe en 1998 et la plus populaire chanteuse en Égypte en 2000. Elle a aussi reçu le prix de «Platum Award» pour la meilleure vidéo clip de la chanson «lo Yesaloni».
Diana a une fille Sofy et attend un deuxième bébé. Elle aime les voyages, jouer du tennis, la lecture et regarder les films.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *