Ecouter

Patti Smith : Twelve

Voilà ce qu’on appelle un retour aux sources, Patti Smith sort un bijou, qu’on doit avoir dans la collection ce dernier, le onzième seulement mais avec douze titres, se nomme Twelve tout simplement. Il s’agit d’un disque de reprises on peut dire son hit-parade personnel. Des titres rendus  méconnaissables comme Are You Experienced ? de Jimi Hendrix ou les versions imprévues comme Everybody Wants To Rule The World le tube de Tears For Fears en 1985 ou Midnight Rider des Allman Brothers. Le Helpless de Neil Young étaient plus attendues ainsi que du Dylan mais peut-être pas Changing Of The Guard. Il y aura aussi un titre des Stones (Gimme Shelter), des Beatles (Within You Without You), et le grand hommage au groupe légendaire de Jim Morrison des Doors (Soul Kitchen). Et la cerise sur le gâteau la reprise de Nirvana Smells Like Teen Spirit , et le track qui a fait la une dans le monde entier, repris magnifiquement avec banjos et guitares acoustiques moins destroy que l’originale mais tout aussi puissante.
Celle de Stevie Wonder Pastime Paradise clôt le disque en beauté. Un  son bien propre et une  voix possédée, inimitable et reconnaissable entre toutes de Patti Smith qui marque de son empreinte tous ces  standards  de la musique rock. La chanteuse offre  un album à écouter sans modération !!!


Anthrax : Among the living

Un gros son , un peu moins furieux, plus propre et  très rapide, cet album contient une belle brochette de classiques. (Caught in a Mosh, Indians, NFL…). Les membres d’Anthrax à ce moment là ne se chamaillaient pas encore et cela s’entend. Les compositions sont travaillées, personne ne cherche à voler la vedette aux autres avec pour résultat une belle somme de talents qui a accouché d’un grand classique du thrash. l’esprit Anthrax est alors à son apogée : mélodie dans la voix et les solos  de guitare, tempo rapide à très rapide on peut dire du speed metal,  avalanche de riffs « qui tuent » très travaillés typiques du groupe, ruptures nombreuses, style mi-grave ,mi-délirant, qui changeait alors du morbide à la mode.
Si Black Sabbath et Exploited ou Discharge avaient eu un bel enfant commun, il se serait appelé Among the Living. Anthrax nous offres du pur grand thrash, synthèse du style Anthrax, celui  qui affirme que  le thrash est mort, sera déçu !!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *