El Aïta à l’honneur à «Angham Chaouia»

El Aïta à l’honneur à «Angham Chaouia»

Enfin la région de Chaouia- Ouardigha aura son festival. L’art El Aïta dans tous ses états sera à l’honneur lors de la 1ère édition du festival «Angham Chaouia» qui se déroulera du 24 au 26 juillet à Settat, à la plage de Sidi Rahal, à Khouribga, (centre-ville) et à Benslimane (la plage de Bouznika).
Placée sous le thème «El Aïta, culture, art et tradition», cette édition de ce festival est organisée par le conseil de la région Chaouia-Ouardigha et l’Association régionale des activités culturelles. «L’objectif primordial de l’organisation de ce festival est de valoriser l’art d’ El Aïta , l’une des formes artistiques les plus représentatives dans la région Chaouia-Ouardigha. Ainsi il vise à faire  connaître au niveau national la culture et les potentialités de la région», a confié à ALM Abderrahim Atmoun, président du conseil de la région Chaouia- Ouardigha et président de l’Association régionale des activités culturelles (ARAC), lors de la conférence de presse tenue, mardi 23 juin, à Casablanca. Hassan Najmi, directeur artistique de ce festival, a pour sa part exprimé que ce festival soit un événement international et permettra de donner une valeur spécifique à cette musique d’El Aïta qui a été développée dans la région sous différentes formes notamment El Khouribgui, El Hrizi.
Musique, cinéma, colloque, résidence artistique, village, art culinaire et fantasia sont à l’affiche du programme de cette première édition. En effet, les quatre scènes, Settat,  la plage Sidi Rehal, Khouribga et Bouznika, seront animées durant les trois jours du mois de juillet prochain par les leaders de l’art El Aîta. Il s’agit d’Ouled El Bouazzaoui, Lhajja L’hamdaouia, L’hajj Moughit, Oulad Ben Aguida, Abidat R’ma, le groupe Takada, Daoudi et Daoudia et bien d’autres. Côté cinéma, trois films seront projetés dans les trois villes dont le thème principal est El Aïta, à savoir : le documentaire «Le blues des Chikhates» de Ali Essafi, le long métrage «Kharboucha» de Hamid Zoughi et le court métrage «Aïta» de Izza Genini. L’art culinaire sera également présenté lors de ce festival. Des femmes seront invitées à venir sur place préparer les plats typiques de leur région ou de leur ville. Et ce dans des ateliers d’art culinaire parrainés par Choumicha et dont le déroulement sera retransmis sur écran. Aussi un concours du meilleur cheval et du meilleur cavalier sera organisé à Bouznika. Les organisateurs de cet événement ont tenu à rendre hommage à deux figures de la région. Un hommage posthume à feu Fatéma Zahhafa, grande figure d’El Aïta et un hommage au mythique duo Qachbal ou Zeroual.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *