États-Unis : un Texan exécuté pour un crime commis il y a 32 ans

La mort a été prononcée mardi 15 juin, à 18H19 (23H19 GMT), a indiqué le ministère de la Justice du Texas. David Powell n’a prononcé aucune parole avant de recevoir l’injection mortelle. Arrêté en 1978, à l’âge de 27 ans, pour le meurtre à bout portant d’un policier blanc alors qu’il était toxicomane, David Powell n’a pas bénéficié de la clémence de la Cour suprême qui a rejeté son dernier recours quelques minutes avant l’heure fatidique. Jusqu’à la fin, ses avocats ont tenté de convaincre les tribunaux que ces 32 ans avaient «changé» l’homme, devenu selon ses gardiens, son psychothérapeute et ses compagnons d’infortune, «un prisonnier modèle et un être humain d’exception» qui n’avait plus rien à voir avec le meurtrier de 1978. L’association des policiers d’Austin, à laquelle appartenait la victime Ralph Ablanedo, avait affrété des bus pour se rendre mardi à la prison de Huntsville où ont lieu les exécutions au Texas, selon son site Internet. «L’homme qui va être mis à mort pour le meurtre de Ralph Ablanedo n’est pas celui qui a commis le meurtre», a cependant assuré dans une lettre à l’avocat de David Powell un policier d’Austin, ajoutant que celui-ci était devenu «un vieil homme qui a montré ce que je pense être de vrais remords pour son crime». La Commission interaméricaine des droits de l’Homme (CIDH) avait demandé lundi que David Powell ne soit pas exécuté, faisant état d’irrégularités dans son procès. La condamnation à mort de David Powell avait été cassée deux fois en appel et deux fois revotée par un jury. Il s’agit du 460e condamné mis à mort au Texas depuis 30 ans, du 13e en 2010 dans cet Etat qui tient de loin la première place aux États-Unis en nombre d’exécutions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *