Fathia Bennis préside le jury de la troisième édition d’ALM Ecology Trophy

Fathia Bennis préside le jury de la troisième édition d’ALM Ecology Trophy

Et de trois pour l’ALM Ecology Trophy (AET). Cette initiative lancée par le quotidien Aujourd’hui Le Maroc et qui vise à récompenser les meilleurs projets dans le domaine de la protection de l’environnement se poursuit. Cette nouvelle édition est marquée par d’importantes nouveautés. A commencer par le jury. Mourad Cherif qui a présidé le jury d’AET durant deux années cède la place à Fathia Bennis, DG de Maroclear qui a été élue présidente. Mme Bennis a ainsi reçu les félicitations  de tous les membres qui voient dans son leadership un atout pour la consécration des valeurs qui véhiculent ces trophées. Contactée par Alm, Mme Bennis a déclaré que «Cette nomination est une reconnaissance. C’est un honneur de présider le jury et de travailler avec des personnes professionnelles  jouissant d’une grande expérience dans le domaine. J’espère être à la hauteur des attentes du jury». Et  d’ajouter «L’environnement  constitue un sujet d’actualité brûlant. Mes priorités porteront sur la sensibilisation à la protection de l’environnement notamment la problématique de la gestion de l’eau». Le jury a aussi enregistré la cooptation de Latifa Echihabi, DG de l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME) en qualité de membre à part entière. Par ailleurs, des décisions importantes ont été prises par les membres du jury lors d’une réunion qui s’est tenue  le 9 décembre à Casablanca sous la présidence de Mourad Cherif. Celles-ci ont concerné les appels à candidature, les délais de remise de dossier.  Les candidatures peuvent désormais être suscitées, en une démarche proactive, par les membres du jury qui ont aussi pour mission de dénicher les initiatives et les  talents pour les faire concourir dans les différentes catégories d’AET. «Contrairement aux deux éditions précédentes, nous avons décidé d’aller à la recherche des entreprises actives dans la préservation de l’environnement. Ce qui constitue une méthode active et ouverte», souligne Mme Bennis. Les membres du jury ont considéré lors de cette réunion qu’il faut continuer à faire de cet événement un véritable moment de distinction et de reconnaissance de ses acteurs actifs dans la préservation de l’environnement et du développement durable. Cet événement annuel a l’ambition de reconnaître les démarches pionnières, les innovations et les engagements à haute valeur morale. Cette compétition est ouverte aux entreprises privées, aux collectivités locales, aux associations ou aux organisations qui ont mis en place des dispositifs de protection de l’environnement ou pris des initiatives dans le domaine de l’écologie. Ces trophées de l’écologie marquent la volonté  d’accompagner durablement les exigences écologiques. Le souci de l’environnement et le respect des nécessités écologiques sont désormais opposables à tout processus d’organisation, de production ou de transformation.Dorénavant, il n’est plus possible  d’imaginer ou de réaliser des projets économiques ou sociaux sans cette dimension vitale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *