Festival du théâtre national de Meknès : La troupe «Asiwan» remporte le Grand prix

Festival du théâtre national de Meknès : La troupe «Asiwan» remporte le Grand prix

C’est à la salle Mohamed Manouni à Meknès qu’a été annoncé le palmarès de la 10 édition du Festival national du théâtre de Meknès, vendredi 18 juillet 2008, lors de la soirée de clôture présidée par Touria Jabrane, ministre de la Culture, accompagnée de Hassan Aourid, wali de la région Meknès-Tafilelt et d’Abou Bakr Belkoura, président de la commune urbaine.  Cette 10ème édition, organisée par le ministère de la Culture en collaboration avec la wilaya de la région de Meknès-Tafilalet, a connu la présentation de 27 pièces de théâtre, la signature d’ouvrages sur le théâtre marocain, ainsi qu’une conférence intitulée «Le théâtre marocain, propositions pour un nouvel élan».  Le début de la soirée de clôture avait notamment été marqué par deux vibrants hommages rendus à Maria Seddiki et Hassan Skali absent de cette soirée à cause d’une récente hospitalisation. Et sur scène, devant un public ému à l’annonce de la maladie de Hassan, s’entendait une communication téléphonique, à travers laquelle l’on a pu reconnaître la voix, affaiblie du grand artiste de la scène, du petit et du grand écran, Hassan Skali, remerciant les organisateurs et son public. Deux jeunes groupes de musique, représentant la nouvelle scène, ont ponctué cette soirée de clôture. Il s’agit du groupe «Kalma» et de la formation «N’hass».  Le prix de l’Espoir, récompensant les jeunes artistes, a été attribué à Siham Cherrat, Alia Rekkeb et Hind Dafer de la troupe «Club de la femme» de Fès. Sanâ Cheddal du théâtre «Tansift» pour la pièce «Kif t’wiyer tar», s’est vue attribuée le prix du Costume. Concernant le prix de l’interprétation masculine, il est revenu à Abdessamad Miftah Al Kheïr et Abdellah Didan pour leurs rôles dans la pièce «Kif twiyer tar» du théâtre Tansift de Marrakech. Le prix de l’interprétation féminine a été décerné à Fatéma Atef du théâtre Chamat de Meknès et Hajer Grigaâ du théâtre «Aphrodite» de Rabat. Et c’est Bouselhem Daïf metteur en scène et initiateur du théâtre «Chamat», ainsi de Zoubir Ben Bouchta du théâtre «Bab Al bahr» de Tanger, qui ont décroché le prix du meilleur texte dramatique. Le jury de la 10 ème édition a attribué le prix de la scénographie à Driss Snoussi du théâtre «Club de la femme» de Fès. Et c’est de nouveau Bouselhem Daïf qui s’est vu attribué le prix de la mise scène. Le moment fort de la cérémonie du palmarès a été marqué par l’annonce du Grand prix qui est revenu pour cette 10ème édition au théâtre «Asiwan» de Rabat.
Parmi les artistes invités pour cette grande fête du théâtre national, Mohamed Miftah, Abdeljebbar Louzir, Naïma Ilias, Naïma Lemcherki… Rappelons que la cérémonie d’ouverture avait été inaugurée, samedi 12 juillet, par la troupe algérienne régionale «Sidi Bel Abbass», invitée d’honneur de la 10ème édition, interprétant la pièce «Falso», à l’espace «Lahboul». Durant la même soirée, un hommage avait été rendu à l’artiste algérien Ahmed Agoumi. Le jury de la dixième édition du Festival national du théâtre de Meknès avait été présidé par Hassan Lamniï, assisté de Mouncif Souissi (Tunisie), Mohamed Ben Guettaf (Algérie), Aziz Khayyoun (Irak), Abdelfattah Intissar (Egypte), Ahmed Badri, Abderrahman Khayyat, Hicham Chakib et Naïma Ilmiyas (Maroc). Et pour la première fois de l’histoire du festival, des pièces de théâtre sélectionnées dans le cadre du programme off ont été données dans les villes d’El Hajeb, Khénifra et Moulay Idriss Zerhoun. Et durant sept soirées le public a pu assister à une forte compétition ayant opposé 27 pièces représentant plusieurs villes du Maroc, notamment, «Fi Intidar Al Kitar» (En attendant le train) du théâtre Badaoui, «Kif Touïyar Tar» (Comment l’oiseau s’est-il envolé?, du théâtre Tansift Marrakech, «Hayat Holm Wa Chaâb Fi Tayhin Daïm» (Vie de rêve et un peuple dans une errance éternelle) de Masrah Chamat Meknès, «Les pieds blancs» signé la troupe La porte de la mer de Tanger, «Lalla Binti (Ma fille Chérie) du théâtre Founoun Rabat, «Tamarin Fi Attasmoh» (Exercices de tolérance) de la troupe de Fès, «Tchach» de Masrah Wamadat d’Agadir, «Dar Si Arbi» (La maison de M. Arbi) de Casablanca, «Bladi» (Mon pays) de Salé, «Hadaïk Moâllaka» (Jardins suspendus) du théâtre Aphrodite de Rabat. Rendez-vous pour la 11ème édition 2009.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *