Filière équine : Hausse de 27% de l’élevage entre 2011 et 2017

Filière équine : Hausse de 27% de l’élevage entre 2011 et 2017

Les naissances annuelles de chevaux sur les 5 principales races ont connu une hausse de 27% durant la période 2011 et 2017, a indiqué, jeudi à El Jadida, la Société royale d’encouragement du cheval (Sorec).

Quatre mille naissances sont enregistrées avec «une nette amélioration de la qualité génétique», depuis la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la filière équine en 2011, a ajouté la Sorec, en marge de la onzième édition du Salon du cheval. A cet effet, un bilan d’étape de ladite Stratégie rappelle le coup d’envoi, en 2017, du Centre national du transfert d’embryon à Meknès, où la pratique de cette technique consiste en l’insémination artificielle fraîche des meilleures juments barbe, qui sont donneuses, et les juments arabe-barbe, qui sont receveuses. Sur un autre plan, la même source fait état de résultats probants en matière de sauvegarde de la race barbe, dont le nombre a doublé en six ans, rappelant le lancement, l’année passée, du premier Meeting national du cheval barbe et arabe-barbe.

La Sorec souligne, dans ce sens, l’organisation de pas moins de 24 concours de tbourida ayant engagé 333 Sorbas (troupes) et 6.000 chevaux, dont 80% sont des barbes et des arabes-barbes, contre 51% en 2015.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *