Firdaous : «Heureuse d’avoir chanté en duo avec Sabah Fakhri»

Firdaous : «Heureuse d’avoir chanté en duo avec Sabah Fakhri»

ALM :Parlez-nous de vos débuts ?
Firdaous : J’ai commencé à chanter à l’âge de 6 ans. C’était à Meknès ma ville natale, devant un auditoire de mélomanes où j’ai interprété «Lissa Faker» d’Oum Keltoum. À l’âge de 11 ans, j’ai participé brillamment au 1er concours de chant « Angham», au Théâtre Mohammed V de Rabat. Mais à 12 ans, j’ai fait une apparition très remarquée dans l’émission de télévision «Musica» de la RTM,en interprétant «Oulli ‘Amallak Iih Albi », de Mohamed Abdelwahab. Juste pour rendre hommage à mon idole. Depuis cette période, j’ai décidé de partir à la conquête du monde arabe, dont la reconnaissance est nécessaire pour confirmer mon talent,ma position d’artiste, ma qualité de chanteuse sans frontières. C’est d’abord en Syrie. Mon interprétation d’un grand succès marocain «Habibi ya mouna qalbi» de Mustapha Baghdad et Azzeddine Mountassir, a enchanté le public du Festival d’Alep en 2004. La télévision syrienne m’avait consacré pendant 45 minutes une interview en direct. C’est ce qui m’a rendue plus heureuse quand le grand Sabah Fakhri a accepté de chanter en duo avec moi. Cette même année, j’ai participé en qualité d’invitée d’honneur au Festival de musique arabe et libanaise à Ghaza, avec, entre d’autres artistes, Hayam Younès et Micheline Khalifa. Sinon, j’ai déjà participé dans des émissions marocaines comme «Noujoum wa Noujoum» en 2001 sur 2M où j’ai remporté le prix de la meilleure voix.

Avez-vous sorti des albums ?
Oui, j’ai déjà un album intitulé «Monajat» dont lequel il y a une chanson intitulée «Khadaâtani» (Tu m’ a trompée). Elle est en vidéo clip. Dans cet opus, j’ai collaboré avec les compositeurs marocains :Azzeddine Mountassir, Saîd Chraîbi, Fouad Chaâri, Abdeljalil Lhajraoui et Azzeddine Bakouchi.

Parlez-nous de votre participation au Festival da la chanson arabe de Tunis ?
C’était une belle expérience. J’ai chanté une chanson intitulée «Malana» écrite par Mustapha Baghdad et composée par Azzedine Montassir. Cette dernière a été élue meilleure chanson de l’année par un jury marocain qui m’a demandé de la présenter lors du Festival de la chanson arabe de Tunis .
Je suis partie pour défendre les couleurs de mon pays avec douze participants de différents pays du monde arabe. Et grâce à Dieu, j’étais élue meilleure voix de la chanson arabe lors ce festival.

Après ce prix comment voyez-vous votre carrière artistique ?
De toutes les façons, ce prix n’était qu’un premier pas, et j’aimerais faire mieux pour réaliser une vraie carrière artistique. Je voudrais faire énormément pour l’art et la chanson marocains. Je souhaite être à la hauteur pour rendre au Maroc son passé glorieux au niveau du chant et de la musique.

Quelles sont vos nouveautés ?
Je suis en train de préparer un deuxième album. Il comprendra six chansons. Je n’ai pas encore précisé un titre pour cet opus. Je prépare aussi un single avec l’artiste Nouaman Lahlou intitulé «Ahdo Al Mohibin» «La promesse des amoureux». Il sera en vidéo clip.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *