Foie d’agneau aux courgettes

La viande est l’un des aliments essentiels pour l’organisme. Il ne faut certes pas en consommer en excès, mais il ne faut pas non plus l’exclure de son alimentation. Le plat qu’on vous propose aujourd’hui est une composition de foie d’agneau et de courgettes. Pour concocter cette recette, vous aurez besoin de 400g de foie d’agneau coupé en morceaux, quatre cuillères de concentré de tomate, du persil haché, un oignon effilé,deux gousses d’ail hachées, trois courgettes coupées en petits dés, du jus de citron, et enfin de l’huile de tournesol, du cumin, du sel et du poivre. D’abord trempez le foie dans le citron, et laissez mariner de préférence pendant trois heures.
Dans une casserole versez l’huile et faites-y revenir les morceaux de foie d’agneau avec l’oignon. Ajoutez-y le concentré de tomate, le persil, l’ail, le cumin, le sel et le poivre. Portez à ébullition pendant 5 minutes. Ajouter enfin les courgettes et laisser cuire pendant 10 minutes encore. Servir chaud avec du citron pressé.   

La courgette, un légume très vitaminé
L’apport calorique de la courgette étant très faible, 15 kcal/100 g, ce légume est à consommer sans modération. Sauf évidemment si vous rajoutez de la béchamel et du gruyère…
Composée de 95 % d’eau, elle contient une quantité record de minéraux et d’oligo-éléments. Une portion de 100 g de ce légume, de préférence cuit à la vapeur ou à l’étuvée afin d’éviter les pertes, apporte jusqu’à 700 mg de ces précieux nutriments, et notamment du potassium (230 mg), du phosphore, du magnésium et du calcium.
Sachez en particulier qu’une alimentation riche en potassium a des effets anti-hypertenseurs reconnus, ce qui fait de ce légume un vrai bouclier pour le système cardio-vasculaire.
La courgette contient également de nombreuses vitamines. Sa teneur en vitamine C (7 mg/100 g) est très intéressante ainsi que celles en vitamine B3 et en provitamine A (0,35 mg/100 g, surtout concentrée dans la peau). De quoi garder le tonus et se protéger des radicaux libres à la saison estivale.
Enfin, la courgette est une excellente source de fibres (de 0,5 g pour un petit légume à 1,5 g/100 g pour un plus gros), qu’elle fournit en nombre mais surtout en qualité.
A savoir que cette qualité varie selon la maturité du légume : jeune, elle contient davantage de pectine qui la rend moelleuse à la cuisson ; plus vieille, c’est de la cellulose qu’elle renferme, qui la rend davantage fibreuse. Ces fibres, douces mais terriblement efficaces sur le transit, sont très bien tolérées par les intestins fragiles.
Elles sont d’ailleurs conseillées au personnes ayant souffert de gastrite ou d’ulcère.
Un conseil : choisissez la courgette bien fraîche, c’est-à-dire lisse et ferme, avec une peau saine. Elle doit aussi être lourde. Les courgettes fines et longues sont à privilégier car les grosses contiennent souvent plus de pépins et sont plus fibreuses.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *