Ftour à la malaisienne

Ftour à la malaisienne

«Selmat Datang» ! Cela signifie bienvenue en Malais, la langue de la Malaisie. C’est par cette belle expression que Datine Rohana Abdul Jalil, ambassadrice de la Malaisie au Maroc, accueille ses invités dans sa résidence à Rabat.  A première vue, on est frappé par la modestie, l’humilité et la sympathie de cette auguste Dame. Son sens d’hospitalité est sans pareil. Elle exprime, le sourire aux lèvres, la nostalgie de son pays natal. Ce merveilleux pays d’Asie du Sud, qui fascine par la beauté de ses paysages, la diversité de ses traditions et la richesse de ses cultures, vit pendant le mois de Ramadan aux rythmes des animations festives et veillées religieuses. « L’ambiance est chaleureuse et festive. Les rues sont ornées d’immenses posters et de panneaux publicitaires où on souhaite bon Ramadan à tous les musulmans. Le soir, les villes s’illuminent de mille couleurs pour leur donner un éclat unique lors de ce mois sacré», confie l’ambassadrice de la Malaisie au Maroc. Et d’ajouter : « Le côté spirituel est très important. Les mosquées ne désemplissent pas. Les musulmans du pays font la prière d’Attarawih. Certaines personnes préfèrent l’accomplir chez elles».
Le Ramadan constitue pour la communauté musulmane malaisienne, à l’instar des musulmans des autres pays du monde, une période de recueillement individuel et collectif. De nombreux fidèles participent aux veillées religieuses, animées par des prédicateurs et déclamateurs du Coran. L’animation culturelle n’est pas en reste au cours de ce mois sacré, où l’ambiance nocturne est l’occasion de programmer des soirées d’échanges culturels. Par ailleurs, les musulmans représentent 60 % de la population en Malaisie. Le reste de la population se compose de Chinois, d’Indiens et de diverses autres ethnies minoritaires. « Laylat  Al Kadr » est également une occasion très spéciale pour les familles malaisiennes. Les femmes illuminent leurs maisons, à l’intérieur qu’à l’extérieur, par des bougies.
Les derniers jours impairs du mois de Ramadan sont célébrés dignement. Outre les festivités de toute beauté, la Malaisie possède également une somme de traditions gastronomiques fascinantes et de saveurs culinaires inédites. La cuisine du pays est riche en parfums et en épices. Au cours du mois de Ramadan, la table malaisienne contient thé, «Bubur Lambok», sorte de «Harira» malaisienne et beignets. «Les malaisiens raffolent du Bubur Lambok. Ils en mangent beaucoup pendant Ramadan. C’est une soupe à base de riz, de viande ou poulet, et de légumes. Les beignets «Keir Keria», préparés avec des pommes de terre douces, occupent également une place de choix dans la cuisine de la femme malaisienne», explique Madame l’ambassadrice. En outre, la Malaisie est un pays chaleureux et hospitalier. Le jour de l’Aïd est célébré dignement. Les femmes et les hommes mettent leurs vêtements traditionnels et fêtent en famille la fin du mois de Ramadan. Mieux, ils le fêtent avec des concitoyens malaisiens de religions différentes. Durant sept jours de fête, les Malaisiens organisent ce qu’ils appellent «open house». «Nous ouvrons les portes de nos maisons à tous les citoyens, indiens, malais, chinois, même ceux qu’on ne connaît pas peuvent y entrer sans invitation. On leur offre des gâteaux et du thé. Le lancement de l’open house est donné le jour de  l’Aïd, par le Roi, le premier ministre et les ministres. Les jours qui suivent, et pendant une semaine, les festivités se poursuivent dans les familles du peuple malaisien », exprime fièrement Madame l’ambassadrice, qui quittera le Royaume en novembre prochain pour s’envoler vers le Pérou pour une nouvelle mission diplomatique.

A lire aussi : Jordanie : f’tour chez Mme l’ambassadrice

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *