Imane Karkibou : «J’aimerai faire carrière dans mon pays»


ALM : Pouvez-vous nous parler de votre nouvel album?
Imane Karkibou : C’est un album de variétés produit par le producteur marocain Najib Ryghay. Nous travaillons sur ce projet depuis trois mois. Cet album est composé de chansons en dialectes égyptien et marocain ainsi qu’en français. Nous sommes aujourd’hui à l’étape d’enregistrement. Le tournage d’un clip pour ce nouvel album aura lieu à Tanger.

Pourquoi avez-vous choisi Tanger pour le tournage de votre clip ?
Je suis encore étudiante à l’Institut supérieur international du tourisme (ISIT) de Tanger. Je ne peux pas me déplacer dans un autre endroit. Et le producteur de cet album qui vient de rentrer de l’étranger, a choisi de s’installer à Tanger et d’y créer sa boîte de production. C’est pourquoi nous avons choisi de tourner dans cette belle ville.

Qu’est-ce que vous avez fait depuis votre sortie de l’émission Studio 2M ?
Mon premier single «Baria» (Innocente) produit par la deuxième chaîne est sorti l’été dernier. C’est une chanson en dialecte égyptien composée par le musicien égyptien, Mohamed Diaa. Je l’ai tourné, durant le mois de mai 2008, en Egypte. J’ai chanté une chanson en dialecte marocain «Mawjat houb» (Vague d’amour) qui m’a été offerte par le compositeur marocain Mohamed Ziat.
Je viens de terminer un duo avec le jeune chanteur et luthiste tangérois, Younès Fakhar. J’ai, en plus, participé à plusieurs concerts artistiques et caritatifs organisés par différents organismes ou à l’ISIT à Tanger.

Gardez-vous toujours le contact avec 2M?
Evidemment, je suis lié avec 2M d’un contrat de trois ans. Je suis souvent invitée par la deuxième chaîne à me produire dans ses soirées artistiques.
Je viens de participer avec la grande chanteuse marocaine Hayat El Idrissi dans la nouvelle émission «Sahran Maak Lila», présentée par Imad Ntifi sur la deuxième chaîne. J’y ai chanté la chanson «Atchana» (J’ai soif) de Bahija Idriss.

Qu’est-ce qui a changé pour la jeune Imane, l’ancienne candidate de Studio 2M?
Je reste toujours la même, je mène une vie de jeune étudiante de l’ISIT. Je suis inscrite en troisième année «Administration et gestion des entreprises touristiques et hôtelières».
Je suis classée depuis ma première année parmi les meilleures de ma promotion. Il n’empêche que mes résultats ont un peu baissé cette année. C’est normal, je trouve que c’est difficile de concilier facilement entre les deux activités.

Qu’es-ce que vous avez retenu de votre participation à Studio 2M ?
C’est une belle expérience. Ma participation à cette émission m’a beaucoup appris. Surtout que je suis montée pour la première fois sur scène.
Et je n’avais jamais chanté, à l’époque, en compagnie de musiciens. Et je m’estime jusqu’à maintenant heureuse d’avoir pu passer cette épreuve avec succès et conquérir le cœur du public. D’ailleurs, j’ai obtenu à la fin de l’émission le Prix du public.

Votre première chanson «Baria» est en dialecte égyptien, rêvez-vous d’évoluer en Moyen- Orient ?
J’aimerai faire carrière dans mon pays. Mais si à l’avenir je n’ai pas d’opportunités d’évoluer au Maroc je serai contrainte, dans ce cas, d’émigrer à l’étranger. Surtout que j’ai eu, pendant mon séjour en Egypte pour le tournage de la chanson «Baria», des propositions de quelques compositeurs égyptiens. J’aimerai faire carrière dans mon pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *