Izza Genini au Festival Radio France

La projection de ce long- métrage, qui raconte l’histoire de la musique arabo-andalouse, dont la «Nouba» est la symphonie, a été organisée par la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM). Le film, qui a rencontré un vif succès auprès d’un public assidu, est destiné à capter les notes de musique qui résonnent encore dans les cours de Cordoue ou de Séville, s’élèvent des patios de Chefchaouen, Tétouan, Tanger ou Ksar El-Kébir, et se propagent aujourd’hui encore de Fès à Paris et de New York à Amsterdam. Izza Genini compte à son actif plusieurs films et la collection documentaire «Maroc corps et âme» qui porte sur les différents aspects de la culture et de la société marocaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *