Jamel Debbouze, un humoriste pas comme les autres

Jamel Debbouze, un humoriste pas comme les autres

Jamel Debbouze est un acteur français d’origine marocaine, il est né en 1975 à Paris. Jamel est l’aîné de ses frères et sœurs et issu d’une famille modeste. Ses parents sont originaires de la ville d’Oujda, ils ont émigré en France en 1979.
Dès sa jeunesse, Jamel a commencé à jouer le rôle de clown. Dans sa ville natale Trappes, sa carrière a débuté au théâtre. Jamel se produit seul en scène dans des spectacles. Il a réussi à attirer un large public et à séduire une nouvelle génération.
En 1989, Jamel a perdu son bras après avoir eu un accident à la gare de la ville de Trappes.
Le talent de Jamel a été découvert par le directeur de la compagnie théâtrale de la cité des Merisiers.  Après ses débuts sur la chaîne Paris Première, il a commencé à faire des sketches lors de l’émission « Nulle Part Ailleurs ». En 1994, il a obtenu son premier rôle dans un court métrage intitulé «Les pierres bleues du désert»  dans lequel il a  joué le rôle d’un jeune Marocain marginalisé par sa communauté.
En 1995, grâce au soutien des patrons de la  radio Nova, Jacques Massadian et Jean Francois, Jamel est devenu de plus en plus célèbre, et surtout lorsqu’il a joué dans sa chronique intitulée «le cinéma de Jamel». Entre 1996 et 1997, il a joué un rôle dans une série diffusée sur la chaîne Paris Première avec les comédiens Éric et Ramzy. Puis, il a joué un autre rôle principal dans un cour métrage intitulé «Y’a des foutage dans l’air».
L’humoriste Jamel a eu un énorme succès au cinéma lorsqu’il a joué deux rôles dans deux films intitulés «Les fabuleux destin d’Amélie Poulin» et «Astérix & Obélix». Grâce à sa participation dans ces deux films, Jamel a été élu meilleur acteur de l’année 2002 et 2003. En 2006, il a joué dans un film qui raconte l’histoire des soldats nord-africain qui ont combattu pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale. Grâce au soutien de ses amis, Jamel Debbouze a participé à la construction du studio «Hollyywood du désert» au Maroc. Jamel est parrain  de l’association «l’Heure Joyeuse».
En 2006,  il a reçu le Prix d’interprétation masculine de la 59ème édition du Festival de Cannes aux côtés de Samy Naceri,Roschdy Zem, Sami Bouajila et Bernard Blancan.
Jamel Debbouze s’est marié avec la journaliste française Mélissa Theuriau . Le couple attend un heureux événement, il s’agit un nouveau-né qui est prévu pour le mois de novembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *