PROMO ALM
PROMO ALM

Jimi Hendrix : L’enfant Voodoo

Jimi Hendrix est sans conteste le meilleur guitariste de tous les temps. Un musicien hors pair, mais aussi un compositeur talentueux. Il faisait vibrer les foules les plus grandes au son de sa Fender et chavirer le cœur de milliers de fans qui le vénéraient tel «un dieu». Ses titres tels que «Voodoo Child» ou encore «Hey Joe» sont restés dans les annales du rock. Durant les années 60, Jimi a révolutionné la façon de jouer la guitare en faisant notamment des solos avec ses dents. Il est devenu le modèle de plusieurs grands noms de rock tels que Stevie Ray Vaughan, Eric Clapton ou Slash des Guns N’Roses.
Né le 27 novembre 1942 à Seattle, de son vrai nom «Johnny Allen Hendrix», il passa sa jeunesse dans un milieu où le racisme battait son plein. A l’âge de 15 ans, il appréciait Little Richard. Il fut également impressionné par la série télévisée western «Johnny Guitar» où le héros porte une guitare à la place d’une arme à feu. Encore tout jeune, Jimi Hendrix jouait de la guitare avec un balai. Son premier instrument était un simple morceau de guitare, munie d’une corde. Voyant l’intérêt porté par Jimi Hendrix à la guitare, sa tante et son père décident malgré leur pauvreté de lui acheter sa première vraie guitare. Et c’est à partir de là, où a débuté «l’épopée Hendrix».
A l’âge de 17 ans, il rejoint son premier groupe les «Rockings Teens»  rebaptisé par la suite «Rocking Kings». Très rapidement, Jimmy Hendrix s’aperçoit que les études ne l’intéressent plus et les abandonne définitivement en 1960. Il ne pense qu’à la musique. Après la séparation des Rocking Kings, Jimmy intègre un nouveau groupe «Thomas & The Tomcats». Ils se produiront dans plusieurs clubs, dont le «Spanish Castle» qui a inspiré la chanson «Spanish Castle Magic». Un jour, il se fait voler sa guitare, son père lui en rachète une Danelectro Silverstone rouge, qu’il baptise Bettie Jean (nom de sa petite amie de l’époque). À l’armée, il passe pour un marginal, car il dort avec sa guitare.
Fin 1961, entre 2 sauts en parachute, il fait la rencontre d’un bassiste, Billy Cox, avec qui il se lie d’amitié et avec qui il monte un groupe les  «King Casuals». Jimi Hendrix fait ses classes dans des orchestres de rythme and blues en accompagnant les « Isley brothers » en 1964, puis Curtis Knignt and the Squires en 1965 et surtout Little Richard en tournée. Repérer pour son talent, on lui propose de se faire connaître et d’enregistrer son premier album au Royaume-Uni en plein boom musical avec des groupes comme les Beatles  et les Rollings Stones. Dès son arrivée à Londres, il forme son groupe avec deux autres musiciens : Mitch Michell et Noel Redding. Il change de nom pour devenir Jimi Hendrix au lieu de Jimmy. Son premier single qui n’est en fait qu’une reprise connaît un véritable succès. Sa première tournée se fera en France. C’est pour assurer sa promotion aux Etats-Unis qu’il participe au Monterey International Pop festival en 1967. C’est précisément ce concert qui va faire de lui une légende aux Etats-Unis. Au mois d’août 1969, c’est le Woodstock.
C’était le moment pour Jimi Hendrix de sortir de l’ombre en livrant une prestation héroïque de l’hymne national américain qui, en pleine guerre du Vietnam, marquera les esprits et fera scandale. Par la suite, il produira quelques concerts d’une qualité exceptionnelle tels qu’au «Madison Square Garden». Le 18 septembre 1970, Jimi Hendrix meurt à l’age de 28 ans. Hendrix restera l’un des personnages «les plus révolutionnaires de la culture pop, musicalement et sociologiquement parlant», disait Frank Zappa.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *