Karima Skalli, le bonheur dans la mer

Un regard doux et une voix d’or. Karima Skalli a repris les plus grands morceaux du répertoire classique pour en faire sa propre muse. La chanteuse au cœur sensible laisse la beauté des textes l’emporter mais aussi la beauté naturelle. Pour une artiste, ce n’est pas une exception de se retrouver dans les bras de la nature pour se ressourcer et Karima Skalli ne déroge pas à la règle. Dès que l’été arrive, elle quitte Marrakech où elle habite et ne prend pas le temps de trop réfléchir à la destination. Elle n’en a qu’une et c’est Oualidia : «J’y passe tout l’été avec mes trois enfants. Je ne quitte Oualidia que si je dois participer à un événement artistique».
La chanteuse a découvert ce site, depuis son mariage, et s’est laissée prendre volontiers au charme de dame nature. Karima Skalli s’est tellement éprise de cet endroit qu’elle n’arrive plus à s’en séparer. Elle y revient chaque année, comme pour répondre à un rendez-vous ponctuel.  «J’aime tout à Oualidia… son côté naturel, son calme, sa légèreté… c’est un site magnifique!», confie-t-elle cherchant soigneusement les mots les plus adéquats pour décrire son attachement à ce lieu. On la connaît, la grande Karima Skalli est très méticuleuse et tout, pour elle, sort directement du cœur.
C’est une femme qui ne cache pas ses émotions : «Je pense vraiment que Oualidia est le plus beau site naturel que j’ai eu l’occasion de voir». Envoûtée par le site, son microclimat et la tranquillité, Karima Skalli y trouve l’occasion de jouir pleinement de son temps : «On n’a plus à faire ceci ou cela à telle ou telle heure. Pendant toute la journée, on est libre de dormir quand on veut, de vivre au rythme que l’on souhaite sans avoir de prérogative».
La chanteuse dispose de temps mais ne croyez pas qu’elle le dépense à ne rien faire. Karima Skalli est une grande lectrice et ses bouquins, elle ne s’en sépare jamais tout au long des vacances. Des loisirs, elle en a d’autres, car Karima Skalli tient aussi à faire du sport : «Je profite de mon séjour à Oualidia pour faire de la marche». Elle se lance à la découverte du site naturel pour y trouver la quiétude, mais aussi la source d’inspiration. C’est dans ce refuge que Karima Skalli construit de nouvelles idées, prend un isoloir et se ressource. Mais dès que le devoir l’appelle, elle se montre toujours prête.
Car sa sensibilité, elle la partage aussi avec son public. Dans quelques jours, c’est au festival Volubilis qu’on la retrouvera sur scène pour nous offrir des moments inoubliables. Karima Skalli a de l’émotion à en revendre. Et les voyages à l’étranger ? «Quand j’en ai l’occasion dans le cadre professionnel. J’aime particulièrement Paris», répond-elle brièvement. Une manière de dire que rien au monde ne remplacera sa Oualidia.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *