Karima Skalli : «On m’appelait garçon manqué quand j’étais enfant»

Karima Skalli : «On m’appelait garçon manqué quand j’étais enfant»

ALM dit : Quoi de neuf ?
Karima Skalli dit : Je viens de donner un concert le 22 juin au Liban sur la scène du théâtre de l’Unesco de Beyrouth. C’était un travail personnel réalisé en collaboration avec l’Unesco.
Ce concert a été marqué par la participation de différentes tranches d’âges, y compris les jeunes. Cela prouve que la chanson est toujours vivante. Ce travail était une réussite. J’en suis contente.

Il t’arrive de désactiver ton compte Facebook pour le réactiver après un bon moment. Pourquoi ?
J’avais comme tout le monde un compte sur lequel j’avais des amis de par le monde. Il y a des gens qui apprécient ce que je fais. Quand je suis partie en voyage un de ces jours, mon compte a été piraté. J’ai été déçue de Facebook . Alors j’ai pris un peu de recul. Par l’occasion, j’adresse un message à ces jeunes inscrits sur ce réseau social pour en faire un bon usage. Avec le temps, le partage avec les amis et l’écriture me manquaient. C’est ce qui m’a permis de réactiver mon compte. C’est aussi pour faire plaisir à beaucoup d’amis avec qui j’essaie de garder ce lien d’amitié.

Tu  ne te fais jamais pousser les cheveux. Pourquoi?
Je n’ai jamais eu des cheveux longs. Dès qu’ils poussent, j’ai envie de les couper. Et je suis contente comme ça. D’ailleurs, on m’appelait garçon manqué quand j’étais enfant.

Cette appellation ne te dérangeait pas ?
C’était rigolo .Mais, avec le temps, ma féminité, que j’aime beaucoup, a pris sa maturité et elle fait partie de moi. J’aime aussi ma timidité et ma manière d’être.

Tu n’envisages pas de faire un duo avec l’un de tes enfants?
Mon fils fait de la percussion. Quant à mes deux filles, elles font du piano. Ils aiment la musique mais ce n’est pas grâce à mon influence. Pour un duo, si ça peut apporter de la joie, pourquoi pas?

Où est-ce que tu comptes passer les vacances ?
Ça fait longtemps que je n’ai pas pris de vacances. J’aime rester au Maroc, mais cet été, je compte le passer à Los Angeles avec ma fille. Cela me permettrait de me retrouver en famille et de faire une pause car je me sens épuisée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *