Khouloud Betioui et Nourredine Benmarzouk : «Je ne m’attendais pas à cette histoire d’amour»

Khouloud Betioui et Nourredine Benmarzouk : «Je ne m’attendais pas à cette histoire d’amour»


ALM : Parlez-nous de votre rencontre avec Nourredine Benmerzouk?
Khouloud Betioui : C’était en septembre 2008. On s’est rencontré à Montréal, là où il vit. Je devais lui remettre un colis de la part d’une copine. Dès le premier regard, j’ai eu le coup de foudre. Il m’a beaucoup plu. D’ailleurs, c’était réciproque. Lors de cette rencontre, nous avons passé la journée ensemble. On ne se connaissait pas et pourtant au fond de nous, il y avait quelque chose qui nous unissait depuis le premier instant. Je suis restée au Canada pendant une quinzaine de jours. Cette durée était suffisante pour qu’on s’engage ensemble. Ainsi, avant mon retour au Maroc, nous avons acheté les alliances et fixé la date nos fiançailles qui a eu lieu à quelques jours de mon arrivée au pays.
 
Avez-vous pensé trouver votre prince charmant au Canada ?
Pour être sincère, non. Jusqu’à la minute où j’allais le rencontrer l’idée du mariage ne me tentait guère. D’ailleurs, je n’avais pas de profil prédéterminé du prince charmant. A quelques jours de sa rencontre, je n’étais pas au top. J’étais très attachée à ma sœur et mes nièces jumelles qui ont déménagé au Canada.
Après notre séparation, j’éprouvais un vide que j’essayais de combler par mon travail. J’ai passé l’été à déprimer et je ne pouvais plus tenir le coup. Puisqu’elles me manquaient terriblement, j’ai décidé de leur rendre visite. Je ne m’attendais pas à cette belle histoire d’amour.  Après tout, le destin a jeté son sort. Une attirance inexplicable est née entre nous.
 
La distance a-t-elle eu un impact sur votre relation?
La distance a plusieurs avantages. Elle nous a permis de consolider notre relation. Nous avons trouvé un moyen pour amortir cette distance. Le contact s’établissait entre nous via internet, et téléphone comme nous avons essayé de libérer nos engagements professionnels pour prendre des vacances ensemble. Ce n’était pas facile pour nous au début. Vu la distance, je qualifiais notre relation d’ « impossible ». Puisque l’amour et l’entente règnent, Nourredine a décidé de rentrer au pays. Actuellement, il est  en train de faire des démarches pour s’installer définitivement au Maroc.
 
Pour rappel au lecteur, Khouloud est une jeune marièe…
(Rires). Effectivement, nous avons célébré nos noces le 11 juillet dernier. Nous avons passé la lune de miel en Espagne à Ibiza. Nourredine et moi  avons bien profité du soleil et du fait d’être ensemble rien que nous deux en tête à tête.
 
Parlez-nous de votre cérémonie de mariage ?
Nous avons organisé la cérémonie du Henné pour nos familles respectives à Asilah. Ensuite nous nous sommes dirigés vers Rabat pour célébrer nos noces avec nos amis. J’ai tenu à superviser les préparatifs de mon mariage étape par étape. Je voulais m’offrir à la fois une cérémonie simple et décontractée. J’ai beaucoup misé sur l’ambiance et c’était vraiment réussi. Je peux dire que j’ai bien profité de ma soirée et de la présence de mes amis qui sont venus m’assister en ce grand jour.
 
Qu’est-ce que vous aimez le plus chez votre conjoint?
J’aime sa spontanéité et sa sincérité. Ce sont les principales choses qu’on a en commun. Nourredine est une personne très agréable et aimable. Je lui conseille de ne pas changer de caractère.  (Rires)
 
Votre mariage ne vous poussera pas à sacrifier votre carrière professionnelle?
Certes dans un couple, il faut sacrifier mais Nourredine ne m’a jamais imposée quelque chose au détriment de ma carrière professionnelle. Au contraire, mon mari m’encourage pleinement . Il comprend parfaitement la nature de mon travail et n’a jamais eu de réticence par rapport à mes choix.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *