Koutoubia : la mosquée des libraires

Koutoubia : la mosquée des libraires

Marrakech est un ensemble architectural fascinant. Un héritage historique soigneusement sauvegardé. Avec ses superbes mosquées et ses palais remarquables, la ville offre à ses visiteurs la griserie d’un envoûtement inoubliable. Sa mosquée, la Koutoubia, fait d’elle une escale incontournable pour tous les assoiffés d’histoire et de culture.
La mosquée des libraires, considérée comme l’un des plus beaux monuments de l’Afrique du Nord, est l’édifice religieux le plus célèbre de Marrakech. Elle doit son nom aux centaines de marchands de manuscrits qui s’installèrent à ses pieds dès sa construction. Une légende prétend que la mosquée abritait une grande bibliothèque au sixième étage de son minaret.
Présente par sa beauté et l’exactitude de ses proportions, la Koutoubia est le monument religieux le plus représentatif de l’art des Almohades.
Aussitôt après avoir conquis Marrakech, les Almohades entreprirent la construction d’une mosquée sur l’emplacement d’un palais Almohavide. Et c’est Yacoub Al Mansour, petit-fils du Sultan Abdelmoumen, qui a complété le travail engagé de son grand-père en édifiant un superbe minaret, encore visible aujourd’hui. Yacoub Al Mansour fit creuser des réservoirs et construire un vaste quartier administratif. Il signa ainsi le début de l’apogée de la ville ocre.
La Koutoubia, qui est d’une grande allure architecturale et d’une richesse décorative, a une histoire complexe. Il s’agit en fait de deux sanctuaires, construits sur deux étapes, et très distingués par leur plan innovateur. Une structure qui donne une importance capitale au mur de la Qibla. En effet, cette valorisation se laisse voir par le plan en T dessiné par le recoupement entre les deux nefs principales de la salle de prière, qui sont la nef axiale et la nef longitudinale. Ces nefs sont perpendiculaires au mur de Qibla, celle du centre étant plus large ; et la travée qui longe le mur Qibli est également magnifiée.
Mais ce qui met en exergue ce monument c’est son minaret gigantesque qui atteint les 77 m de hauteur. Il constitue, en fait, l’une des merveilles de l’art architectural de l’Islam; le Phare spirituel de Marrakech. Le minaret attire par son éclat et sa valeur religieuse, et veille par sa grandeur et sa beauté sur toute la ville. Son décor extérieur, différent sur chaque face, mêle les ornements floraux et graphiques, les entrelacs, les bandeaux de grands carreaux en faïence, et les arcatures.
Aujourd’hui encore, on continue à l’apercevoir de très loin, depuis la plaine du Haouz, fièrement dressée au-dessus des remparts de la ville ocre. Le minaret de la Koutoubia est devenu, au cours des années, le point de repère par excellence, car il est impossible de se perdre sur son chemin. Hautain et fier, il guide les perdus jusqu’au centre même de Marrakech. C’est alors le début d’un circuit de visites, les unes plus impressionnantes et spirituelles que les autres: de la place jamaa el-fna qui grouille de vie jour et nuit, à la Ménara, en passant par le Mellah, réel labyrinthe de couleurs, de senteurs et d’émotions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *