La bataille de trois Rois

La bataille de trois Rois

Le Maroc s’apprête à célébrer dignement le cinquantenaire du retour d’exil de Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V et de l’Indépendance à travers un riche programme de festivités placé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ces festivités, selon le programme établi pour l’occasion, commenceront dès le lundi 14 novembre avec le lancement des travaux d’un colloque sur Feu Mohammed V, le combat pour l’Indépendance et le soutien aux mouvements de libération africains en présence d’éminents chercheurs et personnalités nationales et internationales. Jean Lacouture sera de la partie en plus de plusieurs personnalités africaines et arabes. Ce colloque se poursuivra jusqu’au mardi 15 novembre 2005 et l’essentiel de ses travaux sera axé autour de témoignages avec un grand et utile recours aux archives nationales, mais aussi celles fournies par des pays amis.
Le mercredi 16 novembre 2005 risque de devenir un jour mémorable dans l’histoire marocaine contemporaine avec une grande cérémonie officielle organisée sur l’esplanade de la Tour Hassan tout près du mausolée Mohammed V. C’est aussi ce jour historique qui est choisi pour l’inauguration de la Place du 16 novembre. Au début de la soirée, c’est l’Avenue Mohammed V qui sera égayée par une retraite aux flambeaux avant un autre festival de lumière cette fois sur l’esplanade de la Tour Hassan avec des feux d’artifice. Jeudi 17 novembre, les cérémonies commenceront avec l’inauguration d’une exposition sur l’histoire militaire ouverte au public au Théâtre Mohammed V jusqu’au 22 du même mois. Le même théâtre verra l’inauguration, le même jour, d’une exposition de livres juste une heure avant l’autre grand événement de la soirée. «Hymne d’un Roi et d’un peuple » est le titre qui a été choisi pour un spectacle artistique réunissant des centaines d’artistes.
Le vendredi 18 aura son lot de festivités avec notamment le tant attendu spectacle « son et lumière » où des feux d’artifice au magnifique site de Chellah donneront la réplique à l’Orchestre philharmonique du Maroc et à la chorale nationale.
Pour ce grand événement, le Royaume du Maroc accueillera des invités de marque parmi les chefs d’Etat et de gouvernement en plus de personnalités qui ont eu à approcher le Père de la Nation lors de son exil et sa lutte pour l’Indépendance.
Il en sera ainsi, apprend ALM, pour Marc Ravalomanana. Le président du Madagascar sera présent en compagnie de son épouse. Côté France, c’est Bernadette Chirac qui représentera le président de la République en plus du Premier ministre Dominique de Villepin dont la venue a été confirmée par l’ambassadeur de France à Rabat. L’Espagne, elle, sera présente en la personne du chef du gouvernement espagnol, le socialiste Jose Luis Rodriguez Zapatero.
Certains n’excluent pas non plus la présence d’un membre représentant la famille royale espagnole. Le voisin algérien sera officiellement représenté par un responsable gouvernemental dont le nom et le rang n’ont pas été dévoilés. Mais l’on annonce déjà l’arrivée de Ahmed Ben Bella, figure historique du mouvement de libération en Algérie et grand ami des résistants marocains. L’autre grand ami du Maroc a dû aménager un agenda qui n’a rien de « clément » pour être de la fête du Maroc et des Marocains. Abdoulaye Wade, président sénégalais, assistera aux cérémonies officielles avant de s’envoler vers Paris où il devra prononcer un discours devant l’UNESCO. Selon plusieurs sources, les pays arabes seront aussi présents avec l’éventuelle arrivée de plusieurs responsables gouvernementaux de haut rang.
Pendant plusieurs jours, c’est tout le Maroc qui sera en fête. Une fête dont les signes sont déjà visibles dans les avenues du Royaume. Le cinquantenaire de l’Indépendance et du retour d’exil de Feu Sa Majesté le Roi Mohammed Ben Youssef sera dignement fêté. A Rabat, mais aussi à Casablanca, Laâyoune, Dakhla et Nador…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *