La dynastie des Saoud a créé l’Arabie Saoudite et lui a donné son nom

Le prince héritier Abdallah, demi-frère du souverain, succédera à celui-ci et devrait nommer son demi-frère Sultan, actuel ministre de la Défense, prince héritier.
Le prince héritier devient automatiquement roi lors du décès ou de l’abdication du souverain, bien que Fahd ait introduit en 1992 une loi fondamentale qui ouvre théoriquement la succession non seulement aux fils d’Abdel Aziz, mais aussi à ses petits-fils.
L’origine de la famille royale saoudienne remonte au 18ème siècle, lorsqu’un seigneur du désert, Mohammad ibn Saoud, décide en 1745 de consolider son pouvoir en s’alliant à un religieux prêchant par le sabre le retour à un islam pur et dur, Mohammad ibn Abdel Wahab.
En 1818, les descendants de Mohammad ibn Saoud sont défaits par les Turcs et leurs vassaux égyptiens, mais six ans plus tard, la famille Saoud reprend le contrôle de Ryad. Les années suivantes seront marquées par des querelles familiales sur la succession.
En 1902, Abdel Aziz chasse de Ryad le clan rival des Rachidi et entreprend de consolider graduellement son pouvoir en unifiant la péninsule au fil de l’épée. Il prend ainsi le contrôle en 1913 de la côte le long du Golfe, puis en 1925 des villes saintes de la Mecque et Médine, près de la mer Rouge (ouest).
En 1932, il établit le royaume d’Arabie saoudite et se proclame roi.
Pour asseoir son autorité, il multiplie les mariages avec les filles des chefs de tribus. Il eut ainsi au total 45 fils, dont 25 sont toujours en vie. La famille royale compte environ 25.000 membres, dont 200 princes exercent une influence politique.
L’autre année charnière dans l’histoire de l’Arabie saoudite sera 1938, date où du pétrole est découvert dans le royaume, en faisant l’un des pays les plus riches du monde. L’Arabie saoudite possède les réserves les plus imporantes de la planète.
A la mort du roi Abdel Aziz, le 9 novembre 1953, son fils Saoud, qu’il avait désigné prince héritier, lui succède.
Accusé de mauvaise gestion et de corruption, Saoud est destitué en 1964 par le Conseil des émirs, regroupant les principaux membres de la famille royale. Son demi-frère Fayçal, prince héritier, le remplace.
Architecte de la politique de modernisation du royaume, il est assassiné par un de ses neveux, présenté comme déséquilibré, en mars 1975.
Son demi-frère Khaled lui succède et règnera jusqu’à sa mort, en 1982. Le prince héritier Fahd est alors désigné roi et désigne Abdallah, de deux ans son cadet, prince héritier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *