La «sériemania» bat tous les records

Qui n’a jamais regardé de séries télévisées, ne serait-ce que par simple curiosité, après avoir entendu des amis, des collègues de bureaux ou des passants raconter l’épisode qui a été diffusé la veille ? De nos jours, il est devenu impossible de passer à côté du phénomène des séries télévisées américaines. Ces séries ont toujours été présentes et ce, depuis l’avènement de la télévision. Elles existaient à cette époque sous des formes différentes, mais c’est dans les années 40, aux Etats-Unis, qu’elles sont réellement apparues avec la présentation de nouveaux programmes comme des fictions et des comédies.
Depuis, les séries télévisées n’ont cessé de se développer. Dans les années 2000, elles prennent une place prépondérante dans les médias. Il est très difficile, aujourd’hui, de passer à côté, il suffit de voir comment des séries télévisées comme  «Alias», «24 heures chrono», «Desperate Housewives», «Medium», «New Port Beach», «Urgences» ou encore «Les experts» sont médiatisées. Il y a une nouvelle génération des séries télévisées. Celles-ci sont plus provocantes, elles s’attaquent à des sujets tabous, elles décrivent notre monde dans ce qu’il peut avoir de plus malsain, elles osent et ce, pour notre plus grand plaisir.
Il suffit de se pencher sur les chefs-d’œuvre télévisuels que les productions nous proposent. Des séries comme « The Shield», qui passe le jeudi soir sur la chaîne marocaine 2M où le  rôle du bon policier est détourné pour laisser place au ripou prêt à tout pour arriver à ses fins.
Souvent assimilées à un produit pour adolescent, elles sont, maintenant, proposées en plus grand nombre. L’innovation majeure de ces dernières années  vient sans aucun doute de la case horaire dans laquelle nos séries préférées se retrouvent. Il n’y a presque plus un seul soir où une série américaine ne passe pas en prime time. Il est bien loin le temps où des séries de qualité devaient se contenter d’un dimanche ou encore de la case 1h du matin. A présent, les chaînes de télévision, y compris nos chaînes nationales, parient sur les séries . Il est également bien loin le temps où le Maroc avait un retard très important sur les Etats- Unis. Désormais, on constate que 2M essaie de nous offrir, dans la mesure du possible, les séries le plus tôt possible. L’exemple le plus frappant étant la série «Desperate Houswives». Cette série a eu l’exclusivité d’être diffusée sur notre chaîne avant même la chaîne de télévision française M6.
De nos jours, on retrouve ces séries américaines non seulement sur nos petits écrans mais aussi en DVD. Des coffrets DVD sont entièrement dédiés aux séries. Ainsi, on y trouve les saisons de nos séries préférées et l’avantage est qu’on peut les voir avant même leur diffusion sur les chaînes de télévision.
Il faut savoir que toutes ces séries actuelles doivent leur succès à leurs ancêtres qui ont fait d’elles ce qu’elles sont aujourd’hui. Des séries comme «Friends», «Buffy contre les Vampires» et même plus anciennes comme «K2000», «Starsky et Hutch», «Hulk», «Supercopter» pour ne citer que ceux-là.
Suivre une série télévisée, c’est vivre quasiment au quotidien avec des personnages, faire partie d’une famille, être intégré à un groupe d’amis, à une équipe de médecins. En d’autres termes, on vit, on mange, on dort, on souffre, on s’aime, on rit avec eux. Lorsqu’une série prend fin, le plus difficile est de devoir quitter des personnages auxquels on s’est vraiment attaché.
«Une série télévisée peut apporter aux spectateurs les mêmes plaisirs qu’un roman ou un film : des personnages hauts en couleur, des trames narratives excitantes, des interrogations sur le monde, des émotions puissantes», selon Martin Winckler, dans son ouvrage, «Les séries Télé». Ce phénomène va-t-il durer tout au long des prochaines années? Les séries télévisées vont-elles lasser le grand public ? C’est vous téléspectateurs qui avez la réponse!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *