La voix du bonheur

La voix du bonheur

Parmi ses activités caritatives, l’Association marocaine de lute anti- rhumatismale a organisé jeudi soir une soirée de gala au profit des malades atteints de maladies rhumatismales. Cette soirée fut marquée par la présence de Nathalie Nicaud, une cantatrice de chants lyriques. Native d’Orange dans le Vaucluse, Nathalie Nicaud est connue pour avoir chanté pour les gens démunis et pour les malades atteints de maladies très graves.
Venue au Maroc dans le cadre d’une audition pour l’édition 2006 du festival de Fès, Nathalie Nicaud a ébloui le public marocain par sa voie forte et aigüe. C’est à ce moment précis qu’a eu lieu la rencontre entre la cantatrice et le Maroc. « J’ai eu comme une sorte de coup de foudre pour le Maroc, et je n’ai pas l’impression que cela va se terminer un jour», déclare Nathalie Nicaud. Lors de son audition au festival de Fès, Nathalie Nicaud a chanté au nouveau Musée des instruments de la musique andalouse, et c’est à ce moment même que Ouafaa Mkinsi, présidente d’AMLAR et Souâd Debbagh, la trésorière, ont proposé à Nathalie Nicaud de chanter des chants lyriques au profit des malades atteints de rhumatismes.
Cette proposition convenait parfaitement bien à Nathalie Nicaud, qui organise plusieurs concerts et opérettes dans des hôpitaux, pour les leucémiques, les sourds muets… Elle déclare dans ce sens : « j’aime chanter pour les gens démunis». C’est une sorte de double passion pour Nathalie, une passion de la voie et du coeur. Cette passion des chants lyriques, Nathalie Nicaud l’a depuis qu’elle été enfant. Sa mère d’origine arménienne et professeur de danse classique l’initie dès l’âge de quatre ans à la musique. Elle entre par la suite au conservatoire national de la région de Montpellier. Elle intègre les classes de Jean Angot et d’Andréa Guiot, une cantatrice connue de la région. Elle aura l’occasion de travailler tout particulièrement sa voix de soprano lyrique et obtient de nombreux prix en chant et musique de chambre. Le succès de Nathalie ne s’arrêtera pas là. Elle remportera également plusieurs concours prestigieux de chants dans les villes de Montpellier, Toulouse et Paris. Elle s’est aussi produite à l’occasion de plusieurs festivals spirituels dans les cathédrales de Troyes, de Paris, de Chartres, de Tours , de Monaco. Nathalie Nicaud n’est pas uniquement cantatrice et humaniste, mais elle est également polyglotte. Elle chante en hébreu, en italien, en allemand, et même en tchèque…
Parmi les opérettes favorites de Nathalie figurent: «l’Ave Maria» de Caccini, la «Madelon, l’olympya» d’Offenbach, ainsi que d’autres oeuvres de Puccini, Verdi, Mozart, Bach.
Mais ce qui caractérise Nathalie, c’est son action humanitaire et sociale, en faveur des malades et des démunis. Après avoir oeuvrer dans ce sens dans son pays natal et dans d’autres régions de la France, Nathalie Nicaud vient cette fois-ci soutenir la cause humanitaire au Maroc. La cantatrice orangeoise a chanté jeudi soir pour une cause humanitaire marocaine, sous l’initiative de l’AMLAR. C’est une action qui a vu le jour grâce à la fusion de deux initiatives, celle du coeur et celle de la voie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *