Larache, un véritable carrefour de cultures

Larache, un véritable carrefour de cultures

Larache est une petite ville au nord du Maroc. Cette cité est connue aussi sous le nom antique de Lixus. Elle se situe à peu prés à 86 kilomètres de Tanger. Elle a été sous la domination espagnole de 1610 à 1686 et durant le protectorat de 1911 à 1956. 
La fondation de Larache remonte à l’an 800 et fut occupée par les Portugais durant le XVIème siècle. Puis, par les Espagnols et fut libérée du joug du colonialisme en 1689. L’année 1912 a vu sa réoccupation par les Espagnols (traité de Fès) jusqu’en 1956 date de l’indépendance du Maroc. Larache est devenue une province le 14 octobre 1985. Elle appartient à la wilaya de la région de Tanger-Tétouan. Elle est limitée au nord par Tétouan et Tanger, au sud par Kenitra, à l’Est par Chefchaouen et à l’ouest par l’océan Atlantique.
Du point de vue relief, on distingue dans la province de Larache : une zone montagneuse qui constitue le prolongement ouest de la chaîne rifaine, la région de Jbala située principalement au niveau des communes rurales de Béni-Arous, Zaaroura, Tazrout et Béni-Gorfet.
C’est une très belle petite ville tranquille  et un lieu où il fait bon vivre. Entre Rabat et Tanger, c’est une ville étape où vous pouvez reposer en toute tranquillité loin du stress des grandes villes. Atmosphère relaxante, cité touristique, ses habitants sont très accueillants. Pendant l’été, les touristes nationaux et étrangers affluent de toute part, venant de différents pays d’Europe, offrant une grande diversité culturelle (Angleterre, France, Espagne, Portugal, Belgique…).
Larache possède une architecture qui diffère d’un quartier à l’autre : La configuration de la ville ancienne est de type arabe, tandis que les habitations de la ville moderne adoptent le style andalou, couleurs blanches et ciel azur. La place de la Libération qui s’appelait « place d’Espagne» avant l’indépendance, la Fontaine Antigua, le fort construit par les Portugais pour emprisonner les captifs de la bataille des trois rois, des lieux auxquels le visiteur de Larache ne peut pas échapper.
Larache bénéficie d’un climat méditerranéen caractérisé par l’alternance d’une saison humide et fraîche d’octobre à avril et d’une saison sèche et chaude de mai à septembre. Quant aux températures, elles varient entre 6°C en période froide et 32°C en période chaude. L’endroit le plus animé de la ville est situé autour de la place centrale ou place de la Libération de style arabo-andalou, bordée de nombreux cafés. Sur cette place, la porte Bab El Khemis délimite l’une des entrées dans l’ancienne médina. À l’intérieur de cette dernière se trouve  souk Esseghir (Petit Souk), marché aux légumes, des ruelles sinueuses qui descendent jusqu’au port et des maisons aux portes colorées… Dans le centre-ville, l’architecture andalouse est souvent présente.
Quant à la  plage, qui est située sur l’autre rive du fleuve  est accessible soit à pied (300m de la place centrale) avec traversée en barque, soit en voiture ou en bus en contournant le fleuve (10 km). À Larache, il y a deux plages délimitées par une jetée : l’une avec vagues qui se trouve plus loin, et l’autre, plus proche, plus calme, parfaite pour nager.
Larache connaît  aujourd’hui la métamorphose grâce au grand projet touristique à savoir la «Station touristique Lixus», située sur les belles plages atlantiques de la ville. Un projet qui donnera des retombées positives sur la ville et sa région. D’autant plus, le patrimoine culturel de Larache est incarné par le fameux site archéologique de Lixus, et l’identité méditerranéenne sont d’autres atouts à valoriser dans cette ville bleue et blanche au bord de l’oued Loukkos.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *