L’Boulevard : Une génération urbaine en quête de prise de parole

L’Boulevard : Une génération urbaine en quête de prise de parole

L’Boulevard fête ses dix ans. «Désormais, L’Boulevard n‘est plus seulement le petit espace d’expression rêvé par quelques amateurs de rock casablancais à la fin des années 90, mais le point de départ de toute une mouvance urbaine, musicale, culturelle et identitaire qui dépasse, par certains aspects, notre ambition de départ», note l’équipe du L’Boulevard dans son édito. L’événement lève ses rideaux aujourd’hui et se poursuit jusqu’au dimanche 22 juin au stade de l’Etoile de Casablanca. La programmation de cette dixième édition met à l‘honneur la scène urbaine marocaine et enregistre la participation exceptionnelle de plus de 40 groupes représentant tous les styles et toutes les influences (Rap, Hip Hop, Fusion, rock, Electro, metal, etc). Ce sera donc un rendez-vous pris avec des groupes qui ont commencé leur carrière avec les premières éditions du L’Boulevard des jeunes musiciens, entre autres Darga, H-kayne, Hoba Hoba Spirit, Barry etc, mais aussi avec les meilleures formations nées ces cinq dernières années. Le second volet de la programmation de cette 10ème édition est la scène internationale qui rassemble des groupes en provenance de France, Angleterre, Allemagne avec en l’occurrence Band Of Gnawa (France/Maroc), The Exploited (UK), Psykup (France), Puppet Mastaz, (Allemagne/Usa). Nouveau au programme du festival, cette année, L‘Boulevard Break Dance Show qui est une compétition de Break-dance qui réunira jeudi 19 juin 8 compagnies de danse de différentes villes du Maroc. Dans le but de développer les pratiques musicales et de favoriser les rencontres entre musiciens d’influences différentes, L’Boulevard organise une résidence de création artistique réunissant huit artistes issus de la scène alternative marocaine sous la direction artistique d’Amazigh Kateb (Gnawa Diffusion). Le répertoire créé lors de la résidence sera découvert à la clôture de la 10e édition de L’boulevard le 22 juin 2008. Par ailleurs, l’association EAC (Education artistique et culturelle) initiatrice du festival prévoit aussi l’organisation de la troisième édition du Festival du documentaire musical. Cet événement se déroulera du 23 au 25 juin au théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca. La programmation axée essentiellement autour des musiques actuelles, propose onze œuvres, et s’ouvrira avec le documentaire rétrospectif «Génération L’boulevard», de Hicham Bajjou et Mohamed Slaoui. Le festival a rencontré durant cette 10 ème édition quelques difficultés financières d’où la baisse du nombre de groupes programmés et des scènes. Le festival se déroulera cette année sur une seule scène, (stade de l’Etoile de Casablanca) au lieu de deux (stades du COC et du RUC à Casablanca). Concernant les difficultés, Momo fondateur du festival a déclaré à ALM : «L’Boulevard poursuit comme toujours son chemin et tient à son indépendance et sa qualité artistique. Nous refusons que cet événement se transforme en plate-forme à logos. Et nous payons le prix de cette démarche».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *