Le Dakaïto Ryu, la maîtrise de soi et le respect des autres

Le Dakaïto Ryu, la maîtrise de soi et le respect des autres

Le Dakaïto Ryu  est un esprit martial dans une pratique sportive encadrée par l’éducation et la préservation de la santé. C’est une discipline de combats basée principalement sur la maîtrise de soi et le respect de l’autre. 
Le Dakaito Ryu est un art martial fondé en 1997 par le maître Looita Mahamad. Le Dakaïto Ryu marocain est une discipline qui suit sa recherche à l’image des autres disciplines martiales, vu l’important nombre d’experts qui transitent par le Maroc. Le mot Dakaïto signifie ce qui suit, Daka définit le concept familial, un lieu chaleureux, ïto définit le concept de la racine, l’origine. Ryu  définit le concept d’apprentissage,des connaissances et de la culture. 
Récemment, la ville de Casablanca a accueilli le challenge international de la discipline. Cette manifestation martiale internationale s’est déroulée à la salle couverte du Complexe éducatif Hassan II à Casablanca, le samedi 18 juillet 2009 dans le respect modèle des recommandations de la Fédération mondiale de Dakaïto Ryu.
Par la position géographique du Maroc, par sa stabilité et par la confiance du monde d’arts martiaux accordée à l’organisation sportive, le Maroc est  choisi comme un point de rencontre interafricaine de cette discipline. Le Dakaïto comme toute discipline martiale est une discipline guerrière qui cherche l’efficacité brute. Les arts martiaux les plus connus sont nés en Asie. Le Dakaïto Ryu est né quant à lui en Afrique et à Djibouti. Mais ils existent de nombreux arts martiaux traditionnels sur les autres continents. A côté d’eux, se sont développés des «arts martiaux modernes», souvent inspirés des arts martiaux traditionnels ou issus d’un mélange de différentes pratiques. L’art martial et le sport de combat notamment, le Dakaïto Ryu ne sont pas la même chose. Dans les sports de combat, il y a une notion de durée et dans les arts martiaux, il y a une notion d’instant.  Son but est la non violence et donc l’absence de combat et de compétitions. L’objectif du Dakaïto Ryu est la paix. «Quand deux tigres s’affrontent, l’un est mort et l’autre est blessé», exprime un pratiquant du Dakaïto Ryu. Si on applique cette idée à la philosophie martiale, on comprend pourquoi le combat est pratiquement inexistant dans les arts martiaux. Pour sa pratique, le débutant  du Dakaïto Ryu doit s’entraîner pour  trouver en lui une force physique et musculaire, avant d’entrer dans l’approche ondulatoire des techniques. On étudie  les techniques du Dakaïto Ryu d’une  manière plus directe et moins spirale s’appropriant ainsi une approche traditionnelle de la discipline. 
Certes, les principes les plus tenus sont le respect de la psychomotricité, la prise de conscience de la notion de distance et du timing, la précision, le contrôle absolu et progressif de la respiration, augmentation  de la faculté d’apprentissage et du perfectionnement technique et disciplinaire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *