Le deuxième métier de Maria Sharapova

Le deuxième métier de Maria Sharapova

Après être l’égérie de Tiffany’s pendant Roland-Garros et de Nike pour Winbledon Où elle s’entraînait en smoking… voilà le téléphone portable maintenant. Elle aura au moins la satisfaction d’avoir eu une vraie et brillante carrière de tenniswoman, au contraire d’une certaine… Anna Kournikova. L’actuel numéro 2 mondiale, qui a engrangé depuis le début de sa carrière près de 12 millions de dollars, présente en ce moment la nouvelle ligne d’accessoires de la marque de téléphonie Sony Ericsson, sponsor du WTA Tour. Sharapova, qui représente la marque dans le cadre d’un contrat exclusif de quatre ans, prend la pose avec étuis, sac à main, etc. Avec beaucoup d’aisance. De plus en plus. On sent bien que c’est en faisant des shootings qu’on devient mannequin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *