Le monde rend hommage au roi Fahd d’Arabie saoudite

Ainsi, le président français a exprimé la "très grande émotion" de la France et sa "profonde tristesse" à la suite du décès du roi Fahd d’Arabie saoudite, le qualifiant de "chef d’Etat ami et souverain respecté". "Dans son règne, le roi Fahd fut avant tout soucieux de la sécurité de son peuple. À l’heure des périls, il fut le garant de l’intégrité de son pays et le défenseur de la stabilité régionale. Il sut accompagner avec sagesse l’évolution du Royaume", a indiqué un communiqué de la présidence française. Le Roi Fahd "avait aussi marqué son attachement aux relations fortes et confiantes qui unissent la France et l’Arabie Saoudite", indique la même source.

Pour sa part, La reine d’Angleterre Elizabeth II s’est dite "attristée" en apprenant le décès du roi Fahd, a annoncé Buckingham Palace. "La reine a été attristée d’apprendre la mort du roi Fahd, qui a dirigé l’Arabie Saoudite avec sagesse et compétence pendant 22 ans", a indiqué Buckingham Palace. Le Premier ministre Tony Blair avait de son côté qualifié le roi Fahd d’Arabie Saoudite de "bon ami du Royaume-Uni”. "Il était un bon ami du Royaume Uni. Nos deux pays ont très largement tiré profit de sa sagesse au fil des ans", a-t-il poursuivi dans un communiqué. Au Pakistan, le gouvernement a décrété une semaine de deuil national en hommage au Roi Fahd. "Le gouvernement et le peuple du Pakistan expriment leur profondes douleur et tristesse à l’annonce du décès du Roi Fahd", a indiqué le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Naeem Khan. "En expression de solidarité avec nos frères saoudiens, un deuil national de sept jours, durant lesquels les drapeaux flotteront à mi-mât, sera observé dans tout le pays", a-t-il ajouté. "Le Roi (Fahd) était un grand homme d’Etat qui a travaillé avec conviction à la paix mondiale, un soutien dévoué aux causes de la communauté musulmane et un ami sincère du Pakistan", a-t-il dit. Le président russe, Vladimir Poutine a pour sa part indiqué dans un télégramme de condoléances adressé au serviteur des Lieux saints que son pays "se souviendra toujours de l’apport de sa Majesté dans le développement des relations russo-saoudiennes passées ces dernières années à un niveau de qualité plus élevé".
"Je vous exprime ma plus sincère compassion ainsi qu’à toute la famille royale et au peuple d’Arabie Saoudite", a ajouté M. Poutine.

Le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, a rendu hommage au Roi Fahd, faisant part de sa tristesse suite à la disparition du défunt souverain.
"Sous la direction du Roi Fahd, le pays a témoigné de progrès remarquables dans des domaines allant du développement industriel à l’éducation", a déclaré Kofi Annan, dans un communiqué diffusé par son porte-parole. "Tout en reconnaissant les exigences du monde moderne, le Roi Fahd était également fermement guidé par les principes et les traditions de l’islam, dans la tradition de ses prédécesseurs", a-t-il dit.

Le Premier ministre français Dominique de Villepin a, de son côté, exprimé sa "très grande émotion" et sa "profonde tristesse" qualifiant la disparition du Roi Fahd de "perte immense".
"Souverain ami et respecté, celui-ci a marqué son règne de sa volonté de paix et de justice. Soucieux de la sécurité de son peuple, il fut à l’heure des périls, le garant de l’intégrité de son pays comme le défenseur de la stabilité régionale", a déclaré le chef du gouvernement français dans un communiqué.
"La France, à qui l’unissaient des liens profonds d’amitié et de confiance, fondés sur une vision partagée des grands enjeux régionaux et internationaux, est profondément affectée par ce douloureux événement", a ajouté le ministre dans une lettre de condoléances adressée au nouveau prince héritier, SAR le Prince Soltane ibn Abdelaziz.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *