Les bénéficiaires exposent leurs oeuvres plastiques

Les bénéficiaires exposent leurs oeuvres plastiques

Les 21 bénéficiaires du programme de formation «Tous en scène», organisés par la Fondation des arts vivants n’ont pas fini de faire parler d’eux. Ces jeunes destinés à animer des ateliers de théâtre pour enfants et adolescents de la préfecture de Sidi Bernoussi à Casablanca présentent une exposition au Bouleteck de Technopark dont les œuvres sont créées à base de matières de récupération. Cette exposition qui a démarré hier au Bouletek et se déplacera dans divers autres espaces est le fruit du troisième module du programme «Tous en scène». Un module dédié aux arts plastiques et travaux manuels et qui a pour finalité d’apprendre, pratiquer et produire, en expérimentant toutes les facettes de la création plastique : dessin, peinture, couleurs, collage, modelage, photographie. Selon Youssef Mortaji chef du projet : «L’accent a été mis sur l’utilisation d’objets de récupération. L’atelier apporte également quelques éléments théoriques de connaissance nécessaire à la création. L’objectif étant de stimuler la créativité des participants et de leur donner un maximum d’outils pour les aider à la création d’éléments de costumes et de décors». Pour rappel, «Tous en scène» est un projet co-financé par l’Union européenne à hauteur de 400.000 DH. Il comprend 5 modules destinés à sensibiliser les candidats à différentes disciplines de l’art de la scène, et plus spécifiquement au théâtre. L’objectif étant de donner des outils et renforcer les compétences des animateurs pour animer des ateliers de théâtre dans leur association de façon durable. Le premier module est constitué d’une formation d’une durée de 16 jours à raison de 4 jours par mois pendant 4 mois et à l’issue de laquelle un guide de l’animateur sera élaboré afin d’orienter les participants pour qu’ils puissent mettre en place des ateliers avec les jeunes. Le module 2 est dédié à l’initiation à l’expression corporelle et au sens du mouvement. Le module 4 forme à la scénographie et à la régie technique. Quant au 5ème il concerne la gestion de projet culturel et plaidoyer. Cette action qui a démarré en janvier et prend fin en décembre 2010 comprend la formation, les présentations de projet et un spectacle final. Parmi les 21 participants aux ateliers, on trouve des bénévoles actifs dans toutes sortes d’associations des quartiers populaires des arrondissements de Sidi Bernoussi et Sidi Moumen. Ces associations concernent toutes les catégories d’enfants, ainsi que les enfants des rues, les orphelinats, il y en a qui sont spécialisées dans le soutien scolaire, l’éducation, l’alphabétisation et l’animation culturelle. Selon, la Fondation des arts vivants, dès le 3ème mois, le candidat en cours de formation doit organiser son atelier avec les jeunes au sein de son association à raison d’une séance par semaine. Il aura un délai de six mois pour mettre en place son propre projet avec les jeunes, projet échafaudé pendant la formation. Le suivi du projet par les formateurs se fera aussi à travers les visites de l’atelier mises en place par chacun des animateurs au sein de son association à raison d’une fois par mois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *