Les jeunes au service de la prévention routière

Les jeunes au service de la prévention routière

Qui n’a pas déjà aperçu au croisement des carrefours, des jeunes vêtus de gilets fluorescents, casquette sur la tête, cartable sur le dos et mégaphone à la main. Un spectacle peu commun qui met en scène des acteurs à la détermination hautement citoyenne. En effet, cela fait six ans que «Assdikaa Al Moroure» mènent leurs opérations de communication directe avec les usagers de la route. Ainsi, ces amis de la circulation dans la traduction française est une action de sensibilisation entreprise dans plusieurs villes du Royaume. Principalement initiée par le Comité national de prévention des accidents de la circulation en 2004, l’opération s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre de son Plan de communication globale accompagnant le Plan stratégique intégré d’urgence II (2008-2010). Il s’agit de l’engagement de jeunes filles et jeunes hommes ayant reçu une formation dans le domaine de la sécurité routière et des types d’interventions à effectuer sur le terrain auprès des cibles visées. Ils visent, au premier degré, à inciter les usagers vulnérables, notamment les piétons, à prendre les précautions nécessaires lors de l’usage de la voie publique en essayant, tant bien que mal, de rappeler les préceptes de la circulation, souvent bafoués par les piétons et les conducteurs. Ces jeunes bénévoles sillonnent  différents boulevards du pays afin de sensibiliser et d’informer, de manière plus générale, toutes les catégories d’usagers de la route, les estivants, les Marocains résidant à l’étranger (MRE), les conducteurs de véhicules de transport public de voyageurs et les élèves des établissements scolaires en particulier, sur les dangers des accidents de la circulation. Ils les exhortent à adopter des comportements conformes aux exigences de la sécurité routière. Ces conseils pratiques diffusés durant l’opération, mettent également l’accent sur la responsabilité majeure conférée aux conducteurs des véhicules de transport public de voyageurs. Cette année encore, la chaîne ne sera pas rompue et l’opération sera reconduite dans plusieurs villes du Royaume en coordination avec les Directions régionales de l’Equipement et du Transport. A la lumière du succès de l’opération durant les cinq dernières éditions, cette année, elle se fera sur deux étapes et se prolongera sur la période allant du 20 juillet au 20 décembre. Et ce sont onze villes, parmi les plus importantes du Royaume, qui sont concernées par l’opération, à savoir, Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, El Jadida, Saïdia, Kénitra, Tanger, Tétouan, Beni Mellal et Larache. Toutes les interventions son programmées aux niveaux des sites balnéaires, des gares routières, des abords des établissements scolaires et sur les lieux et zones urbaines à forte concentration des usagers de la route. La nouveauté est que les messages, véhiculés par «Assdikaa Al Moroure», seront renforcés par la distribution d’un ensemble de documents imprimés traitant des différents thèmes de la prévention routière. Ainsi, cette opération audacieuse se poursuit grâce à l’impact positif qu’elle génère auprès des citoyens soucieux de l’importance du respect du Code de la route. Dans ce sens, les chiffres révélés par une étude réalisée par le Comité national de prévention des accidents de la circulation, en marge de la première opération organisée en 2004, annoncent que 60% des interviewés ont jugé que la campagne de prévention est bonne et 90% ont souhaité qu’elle s’étale dans le temps. La mission se poursuit donc, grâce aux efforts louables des équipes d’«Assdikaa Al Moroure».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *