Les livres de la semaine

Les livres de la semaine

Revanche
Détective privé récemment sorti de prison, Joe Kurtz – apparu déjà dans Vengeance – pensait avoir réglé ses comptes avec la mafia locale. Erreur. Petit H, le dernier représentant du clan Farino, semble bien décidé à prendre sa revanche : un contrat plane sur la tête de Kurtz.
Difficile dans ces conditions de mener l’enquête pour laquelle on le paie : un violoniste mourant lui a demandé de retrouver le meurtrier de sa fille. Une piste le conduira vers un tueur en série aux multiples identités, un adversaire terrifiant. Traduit de l’anglais (États-Unis). Du même auteur : L’Échiquier du mal ; Les Chiens de l’hiver.

L’été qui ne s’achève jamais
Un adolescent disparaît dans d’étranges circonstances et Alan Banks, son meilleur ami, se reproche longtemps de ne pas avoir su prévenir sa mort. Trente ans plus tard, devenu inspecteur principal dans la police du Yorkshire, Banks croit avoir tiré un trait sur le passé. Jusqu’à une macabre découverte, qui vient rouvrir la plaie, le plongeant dans une enquête particulièrement sensible, face à ses propres démons. À des années et des kilomètres de distance, ces deux meurtres pourraient bien êtres liés et leur élucidation se révéler aussi redoutable pour les vivants que pour la mémoire des morts.

Une chance de trop
Deux coups de feu, le trou noir… Douze jours de coma… Marc se réveille : sa femme est morte et Tara, sa petite fille de six mois, a disparu. La demande de rançon est claire: deux millions de dollars et Tara aura la vie sauve.
Avocats véreux, filières d’adoption douteuses, trafic de bébés, enlèvements crapuleux, tueurs à gages, psychopathes… La vie de Marc bascule dans le cauchemar absolu. 432 pages d’un suspense haletant : Harlan Coben est le nouveau maître de vos nuits blanches.
A quarante ans, Harlan Coben est le premier auteur à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux Etats-Unis.
Il est né dans le New jersey, où il vit avec sa femme et leurs quatre enfants. Après Ne le dis à personne… (2002) – prix des Lectrices de Elle 2003 – et Disparu à jamais (2003), Une chance de trop est son troisième roman publié aux éditions Belfond.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *