Les restes de trente-huit corps découverts dans neuf fosses clandestines

Les restes de 38 corps, des hommes en majorité, ont été découverts dans neuf fosses clandestines près de Monterrey, une grande ville industrielle du nord du Mexique, où ils semblaient se trouver depuis 15 jours environ, a annoncé le Parquet de l’Etat du Nuevo Leon. «38 corps ont été retrouvés dans des fosses communes» découvertes dans une localité de l’agglomération de Monterrey, la capitale du Nuevo Leon, a déclaré le procureur de l’Etat, Alejandro Garza y Garza, cité vendredi par le journal El Universal sur son site Internet. La plupart des victimes sont des hommes, âgés de 20 à 50 ans, et ont le corps tatoué, a ajouté M. Garza. Plusieurs des cadavres n’étaient pas totalement décomposés, a indiqué le procureur, ce qui donne à penser qu’ils pouvaient se trouver dans les fosses depuis environ 15 jours. Les enquêteurs ont découvert sur place des os incinérés et des cendres. Les neuf fosses ont été découvertes dans une zone de trois hectares dans la commune de Juarez. Des militaires ont été déployés pour assurer la protection du site. La région de Monterrey, qui abrite les grandes entreprises industrielles du Mexique, est le théâtre depuis plusieurs mois d’une lutte entre le cartel du Golfe et le gang des Zetas, anciennement son allié, formé d’ex-militaires qui ont rejoint les rangs du crime organisé. Au Mexique, la violence liée à la «guerre des cartels» a déjà fait 7.000 morts depuis le début de l’année selon le ministère de la Justice, un niveau jamais atteint. Sur l’ensemble de l’année dernière, les affrontements entre gangs et forces de l’ordre ont fait 9.000 morts. Le bilan approche les 25.000 morts depuis décembre 2006, date de l’arrivée au pouvoir du président Felipe Calderon qui a déployé 50.000 militaires en renfort de la police pour lutter contre les trafiquants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *