Majda El Roumi, la fleur du Liban

Majda El Roumi, la fleur du Liban

Majda El Roumi est née le 13 décembre 1956 dans la ville de Kfarashima au Liban. Son père n’est autre que le célèbre musicien Halim El Roumi. L’intérêt à la musique de Majda a commencé à grandir dès son jeune âge, quand elle  a écouté les sommités de la chanson arabe tels que Abdelhalim Hafed, Fairuz, Oum Kalthoum, Mohamed Abdelouawahab, Wadi El Safi et Asmahan. Son chant et sa voix magique ont attiré l’attention de sa famille et ses voisins. Ses premiers pas dans le monde du chant ont été marqués par sa première chanson intitulée «Votre Naissance». Le père de Majda a refusé qu’elle participe à l’émission de télévision  Studio El Fan». Mais grâce au soutien de son cousin, la jeune Majda a pu participer et interpréter des chansons d’Asmahan et de Laila Mourad dans lesquelles le jury a été impressionné par la belle voix de Majda. En 1975, elle a obtenu son baccalauréat en littérature arabe. En 1977, la diva s’est mariée avec Antoine qui est un homme d’affaires libanais. Par la suite, il est devenu son manager. Ils ont eu deux filles Hala et Nour. Dans la même année, elle a sorti son premier album contenant huit titres. Cet album a connu un grand succès. Elle a chanté dans les grands festivals à travers le monde arabe comme les musiques sacrées du monde à Fès, Jarash, Beiteddine, Bosra, Carthage et dans l’opéra du Caire.
En 2006, Majda et Antoine divorcent. Majda a chanté sa première chanson intitulée «Bahlam bik Ya Libnan» dédiée au Liban. La star libanaise a chanté dans des films notamment les films de Youssef Chahine. Elle a reçu grâce à sa voix sublime le prix «Égyptien Critics Award».
À l’occasion de la cérémonie d’ouverture des 15èmes jeux asiatiques à Doha, la diva a chanté en duo avec la star d’opéra espagnole internationale, José Carreras.
Majda représente la nouvelle génération de la chanson arabe. Elle a chanté les poèmes écrits par le célèbre poète syrien Nizar Qabbani avec qui elle a débuté en 1990. Ces poèmes intitulés «Kalimat», «Bayrouth Sit El Dunia» et «Tawq Al Yasamin» et bien d’autres seront gardés pour toujours dans la mémoire de ses fans. Le grand poète a été très surpris par l’énorme succès de la chanson « Kalimat ».
Majda El Roumi, avec son style et sa voix exceptionnelle, a pu gagner l’amour du public dans le monde arabe. Majda est devenue un symbole et une idole. Après une carrière réussite, elle a été ambassadrice des Nations Unies pour lutter contre la pauvreté. Majda El Roumi  chante la paix et l’amour. La fleur du Liban, qui porte dans le plus profond de son cœur un amour indéfectible et passionnée pour le Liban, sa patrie, dont elle défend  ardemment la souveraineté, est devenue un symbole et une icône pour le grand public mélomane du monde arabe.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *