Majida Benkirane : «Je suis férue du roman classique»

Majida Benkirane : «Je suis férue du roman classique»

ALM : Parlez-nous un peu de vos débuts artistiques ?
Majida Benkirane : Ma carrière professionnelle a démarré pendant mes études à l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle (ISADAC) en 1993. J’ai joué en 1992 dans «La prière de l’absent», un long-métrage de Hamid Bennani. C’était ma première expérience au cinéma. Ensuite, j’ai joué  plusieurs rôles dans des séries et films télévisés comme «Attamane» de Chakib Benomar, «Al khadimat» de Abderrahmane Mouline, «Assarab» de Hamid Bennani, «Al Wassia» et «Al Mossaboune» de Mohamed Atifi.

Et le monde du  théâtre ?
Malgré mes rôles que j’ai joué dans des séries télévisées, j’ai un fort penchant pour le théâtre. D’ailleurs, j’ai joué dans «Azzâim» avec Adil Imam lors de son passage au Maroc. Et bien sûr j’ai joué d’autres pièces de théâtre comme «le Procès de Socrate» aux côtés du dramaturge Nabil Lahlou en 1997, «Bambara» avec Aziz Alhakem en 2002  et «Ephigénie a Tawres»   en 2004 et qui été réalisée par Latifa Ahrar .

Comment a démarré votre parcours dans le monde de l’écriture ?
J’ai commencé à écrire dès mon jeune âge des journaux intimes et des petites histoires. Mais le vrai départ avec l’écriture a commencé avant le théâtre .Puisque je me suis peu à peu au monde de la nouvelle  qui est  plein de suspense et de belles choses. Dans ce sens j’ai  écrit deux nouvelles la première est  «Rêver … Comme les poissons» en 2001 et la deuxième en 2006 qui s’intitule «7 , rue café du Pacha».

Que représente pour vous l’écriture ?
Tout simplement c’est une manière de l’être.Choisir la  littérature c’est pour exprimer tout ce qui est au fond, c’est aussi pour se libérer de tout ce qui est intérieur et caché.

Quel est votre livre de chevet ?
Mon livre de chevet c’est le Coran.

Est-ce que vous lisez à d’autres romans ?
Effectivement, je lis beaucoup et surtout le roman classique, qui enrichit beaucoup ma culture littéraire comme artistique, citant l’écrivain français Mouliére, Jean Jaque Rousseau . Aussi la culture espagnole, je lis tout ce qui est des œuvres de Garcia Lorca. Et sans oublier la littérature marocaine avec Kheir Eddine et Bennis Abdelfattah.

Quelle musique préférez-vous?
J’adore la musique classique comme les symphonies de Mozart et Bethoven. J’écoute beaucoup les chansons de Jaque Brel, Edith Piaf. Sans oublier la chanson arabe avec la diva Oum Keltoum, et tous les chanteurs marocains.
 
Quels sont vos acteurs préférés ?
J’aime l’acteur Nizar Achkar , et j’apprécié beaucoup Mouna Wassif . Pour les acteurs étrangers j’aurais aimé rencontrer l’acteur américain Brad Pitt.
Et, pour la collaboration, j’aime jouer avec tous les acteurs marocains que j’estime beaucoup. 

Quels sont vos nouveaux projets ?
Je suis en plein tournage, dans la deuxième saison du téléfeuilleton «Al Abriaâ» (Les innocents). Aussi je suis en train de jouer un rôle dans une pièce de théâtre qui s’intitule «Lala Benti» avec le grand acteur Anouar Joundi .

Que représente l’été pour vous ?
Je n’aime pas la chaleur, je préfère l’automne que l’été puisque je suis native de cette saison c’est pour cela, j’aime la fraîcheur plus que la chaleur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *