Maroc Telecom consolide ses résultats

Maroc Telecom consolide ses résultats

En 2005, Maroc Telecom a enregistré des progressions sur tous ses segments d’activité. Le chiffre d’affaires du groupe s’est établi à 20.542 milliards DH avec une augmentation de 16% sur une base comparable. Le résultat d’exploitation s’est élevé à 8.678 milliards DH, soit une évolution de 13%. Le résultat net du groupe a atteint, quant à lui, 5.8 milliards DH, en progression de 12.3% entre les deux exercices précédents.
De quoi rassurer le comité de surveillance de l’entreprise (réuni vendredi dernier) et surtout les actionnaires qui auront droit à une dividende ordinaire de 6.96 DH et une dividende exceptionnelle de 4 dirhams par action. Soit un total de 10.96 DH par action.
Ces bons résultats, qui ont été présentés à la presse, lundi 27 février 2005  par le P-DG du groupe, Abdeslam Ahizoune, traduisent la progression de Maroc Telecom sur ses principaux segments d’activité.
Durant l’année 2005, le parc de l’activité mobile s’est enrichi de 2.4 millions nouveaux clients pour s’établir désormais à 8.8 millions. Ce qui représente, selon  M. Ahizoune, «un record en termes d’acquisitions de nouveaux clients». Sur ce segment stratégique du mobile, la part de marché de la filiale de Vivendi Universal s’établit désormais à 66.7% d’après les chiffres de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Cette progression s’explique par une politique d’offre commerciale basée à la fois sur la baisse tarifaire, la diversification de la gamme de terminaux proposés, la bonne couverture du territoire (97%), et la qualité du service. Le taux de coupure est des plus faibles (1.1%). Au niveau international, les clients de Maroc Telecom bénéficient de services dans plus de 207 pays grâce à un accord de roaming signé avec 399 opérateurs.
Sur le fixe, segment en phase d’être ouvert à la concurrence, Maroc Telecom enregistre une croissance nette de 32.000 lignes (+2.4%). Ce qui porte à 1, 341 million, le nombre de lignes au 31 décembre 2005.
Mais la vedette des vedettes reste, comme l’a si bien souligné M. Ahizoune, l’ADSL. L’Internet à haut débit a progressé de 303% durant l’année écoulée. La baisse tarifaire décidée en mars 2005, conjuguée aux nombreuses promotions expliquent ce succès. Le Maroc compte désormais 252.000 accès à Internet  dont 242.000 abonnés à l’Internet à haut débit. Pour accompagner cette croissance, des investissements étaient nécessaires.
Maroc Telecom a multiplié par cinq durant la même année  sa bande passante, actuellement à 7.1 Gigabits par seconde. En termes d’accès ADSL, le Maroc dépasse, aujourd’hui, l’Afrique du Sud, l’Egypte, la Tunisie et l’Algérie. Sur l’exercice, le groupe a investi au total 3.21milliards DH (+29%) consacrés essentiellement à l’amélioration de la couverture des mobiles, au renforcement de la capacité de l’ADSL et à la poursuite de l’optimisation du réseau fixe. L’un des gros chantiers prévus en 2006 sera la construction d’un câble sous-marin en fibre optique. L’ouvrage qui reliera Marseille à une ville marocaine (Al Hoceima est pressentie) sera financé entièrement par Maroc Telecom et servira comme l’a rappelé son président, à «soutenir l’insertion de l’économie marocaine dans l’économie globale et de conforter la position du pays, en tant que leader pour l’accueil des centres d’appel ». Estimations de l’investissement : 30 millions d’euros.
Ces bons résultats, conjugués aux engagements en termes d’investissements et à des prévisions  de croissance du chiffre d’affaires de 6 à 8% en 2006, se répercuteront sans doute sur le titre Maroc Telecom, devenu la vedette des marchés depuis son introduction en décembre 2004. Entre cette date et celle du 24 février dernier, l’action  a progressé de 90% aussi bien à Paris qu’à Casablanca.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *