Marrakech fête la tradition musicale marocaine

Marrakech fête la tradition musicale marocaine

Le rideau s’est levé sur la 43ème édition du  Festival national des arts populaires à Marrakech (FNAP) sous le thème «Symphonie du patrimoine d’hier et d’aujourd’hui». La soirée du mardi 15 juillet accueillait l’ouverture officielle au palais Badii. Plusieurs personnalités étaient présentes lors de la soirée d’ouverture, notamment, le ministre de la Communication Khalid Naciri, le wali de la région Marrakech –Tensift-Al Haouz, Mounir Chraibi, le maire de Marrakech, Omar Jazouli, le président-directeur général d’Ittissalat Al Maghrib Abdeslam Ahizoune ainsi que plusieurs autres personnalités.
L’atmosphère festive de la soirée commençait par le chant et la dance ancestrales de la troupe locale « Haouzi ». Par la suite, les troupes de « Rokba», «Mengouchi», «Ahouach», «Abidat R’ma», «Aglagal», «Sidi Hmad ou Moussa», «Dekka», «Beni Ouraine», «Houara» et  «Gnaoua»,  qui se sont toutes dévoilées par la présentation de l’art populaire avec tout son raffinement.
Le public, charmé par le spectacle, n’a pas caché son admiration et a fortement  applaudi chaque troupe folklorique. De l’émerveillement aussi, puisque chacun trouve ses origines dans la troupe de sa région natale.
Durant quatre vingt-dix minutes, la magie de l’art populaire, simple et grandiose, couvrait le palais Badii par un aperçu de l’histoire du Royaume. Quarente troupes populaires défilaient devant le public, avec 500 artistes de différentes régions du pays.
Pendant six jours, sur 6 scènes de quartiers seront animées pas des soirées de fête continue : Bab Lakhmiss, M’Hamid, Massira, Daoudiate, Sidi Youssef Ben Ali et à la place Harti.
Rappelons que la veille de cette soirée d’ouverture, une parade de musique et de danse populaires était organisée. Ce défilé artistique traversait de la place de la Liberté, le long du boulevard Mohammed V pour arriver au palais Badii sous les applaudissements du public et des personnalités présentes. Des artistes et des cavaliers constituant un cortège magistral, ont réussi à enchanter la population locale et les hôtes de la ville ocre. 
Une conférence de presse était organisée lundi 14 juillet par le conseil régional du tourisme (CRT) et la fondation des festivals de Marrakech. Il s’agissait  de rappeler le bilan de la 42ème édition du festival national des arts populaires, et présenter la programmation de cette 43ème édition du FNAP 2008. En revanche, un budget de 5,5 millions de dirhams est  consacré au Festival national des arts populaires. Plus de 200 journalistes locaux et internationaux sont invités pour la couverture médiatique des concerts.
Durant cette conférence, on avait constaté plusieurs changements, dont l’organisation d’une tournée à travers les différentes régions du Royaume, afin de sélectionner les meilleures troupes participantes. En effet, la capacité du palais Badii est de 2000 places assises pour cette 43ème édition du Festival national des arts populaires contre 1100 seulement l’année dernière. Les organisateurs programment une fusion entre les artistes de la nouvelle génération: Fnair, Darga, Saïd Mosker, Babyla Maan, et Brada, avec les grands artistes marocains populaires de renom, tels que Najat Atabou, Daoudia, Jil Jilala, Nass El Ghiwane, et Abidat Rma.
La programmation prévoit aussi une compétition au théâtre Royal durant les six jours du festival entre les «Hennayates», les artistes de la «Ghita» et les troupes gnaouies de Marrakech.  Les troupes artistiques venues de différentes régions du Maroc chantaient la vie, la gloire, l’honneur et l’amour. Décidé à conserver les traditions mélodieuses marocaines, le Festival national des arts populaires éternise une parfaite harmonie entre les nouvelles technologies d’éclairages et de mise en scène avec l’art populaire marocain dans son état le plus gracieux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *