Mazda MX-5, l’«automobile-plaisir» par excellence

Mazda MX-5, l’«automobile-plaisir» par excellence

Dans quelques jours, ce sera l’été. Une saison durant laquelle on se repose, on lézarde sur les terrasse, tandis que d’autres prennent d’assaut plages et piscines. Et pour rouler sous le soleil –pas trop tapant quand même– rien ne vaut un cabriolet ou plus précisément un roadster, soit une deux places. Mais pas n’importe lequel : le MX-5 de Mazda. Demandez à un passionné de voitures de vous en parler, il vous en dira long. Le MX-5 est, avant tout, le cabriolet le plus vendu dans le monde (Guinness Book).
Le cap des 800.000 ventes ayant déjà été atteint en début d’année (2007), c’est désormais celui du million qui se profile à l’horizon. Jamais un constructeur n’a eu autant de succès avec un cabriolet que ne l’a eu Mazda avec le MX-5.
Pourquoi un tel succès planétaire? Qu’a-t-il donc de plus que les autres, ce MX-5 ?
D’abord son look. Compact, discret, mais séduisant, le MX-5 ne joue ni la carte de l’arrogance, ni celle de la puissance à outrance. Son credo à lui, c’est plutôt et à la fois la légèreté et le raffinement. Cette dernière qualité est surtout perceptible à l’intérieur. Un magnifique cockpit, incrusté de quelques placage de d’aluminium brossé et pouvant être paré d’une laque noire courant le long de la planche de bord. Les plus exigeants ne ratent rien dans le catalogue des options, jusqu’à ajouter le «pommeau de levier de vitesses illuminé».
Autre critère de séduction, pour les puristes cette fois, son agilité. On ne s’empêchera pas de répéter le mot «légèreté», car avec tout juste un peu plus d’une tonne sur la balance, il exploite à merveille toute la quintessence de son 2.0 litres de 163 chevaux. Sa capote se replie manuellement en un temps trois mouvements, et c’est déjà le bonheur de rouler cheveux au vent. Bien entendu, la version Roadster Coupé, nouvellement introduite dans la gamme dispose d’un toit rigide à articulation entièrement automatisée (en douze secondes). Un mécanisme qui n’alourdit que laconiquement le poids total du véhicule.
En revanche, ce même mécanisme a le mérite de ne pas grever la capacité du coffre. Ce dernier, avec ses 150 litres de volume reste suffisant pour partir en week-end à deux. Bref, avec sa conduite basse et à ciel ouvert, une sono de grande qualité et tout un arsenal sécuritaire (4 airbags, arceaux de sécurité, barres de renfort…), ce cabriolet a de quoi rafraîchir plus d’un durant l’été indien.

Ressources
Mazda MX-5 : A partir de 319.000 DH. Disponible auprès de Jama Auto et concessionnaires
du groupe Smeia.
Tel : 022 40 07 00.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *