Mohamed Aljem et son épouse Naïma : «Nous menons, Naïma et moi, une vie stable et heureuse»

Mohamed Aljem et son épouse Naïma : «Nous menons, Naïma et moi, une vie stable et heureuse»


ALM : Comment avez-vous rencontré votre épouse ?
Mohamed Aljem: En 1979, mon père était parti en pèlerinage à la Mecque. A son retour, ma famille a organisé une fête durant laquelle , ma tante paternelle a invité une jeune demoiselle. Il faut dire que cette tante, que Dieu ait son âme, me conseillait toujours de me marier. Et moi, je lui avais dit que je lui faisais totalement confiance pour me trouver la personne adéquate. Finalement, le choix de ma tante s’est porté sur Naïma. C’est vrai que cette dernière avait une certaine affinité avec ma famille, cependant, les relations étaient assez restreintes. Mais surtout, elle répondait parfaitement à tous mes critères de sélection, je voulais que la femme de ma vie soit cultivée, femme au foyer et qu’elle soit très charmante sans être trop belle. Ainsi, un mois après notre première rencontre, j’ai demandé sa main. Et après six mois, nous avons célébré notre union.

Quelles sont les caractéristiques de la personnalité de Naïma?
Naïma est une bonne femme de foyer. Je sais très bien que je peux compter sur elle. L’une des choses qui caractérisent sa personnalité, c’est qu’elle est simple et pas trop exigeante. Naïma est aussi une bonne gérante de foyer. Elle veille toujours sur les études de nos enfants. Et l’une des meilleures choses qui la caractérisent, c’est sa cuisine. Naïma prépare des plats succulents. Mais aussi de temps à autre, elle aime me surprendre par sa fantaisie. Naïma est également une femme adorable. Elle aime aider les gens.

Combien avez-vous d’enfants ?
Nous avons une fille prénommée Basma, elle a 27 ans. Une autre fille est née en 1983, mais nous l’avons perdue. Le 5 octobre 1985, nous avons eu un garçon. Il s’appelle Yassine et travaille à l’ONDA. Et en 1992, j’ai eu Sara, elle préparera son Bac l’année prochaine.

Et comment évaluez-vous votre relation?
Cela fait trente ans que nous sommes mariés. Dieu merci, notre relation se base sur la compréhension et la confiance mutuelle. Je remercie Dieu de nous avoir donné une bonne progéniture. Nos enfants sont vraiment adorables.
C’est vrai qu’il y a parfois des malentendus  mais nous essayons toujours de les surmonter. Et pour lui exprimer mon amour, l’année dernière, je lui ai offert un voyage aux Lieux Saints durant le mois sacré de Ramadan.

Existe-t-il des points communs entre vous et votre femme ?
Du moment que je suis artiste, elle a le même succès que moi. Dieu merci, nous menons une vie stable et heureuse. C’est la paix qui règne dans notre foyer. Quand je suis énervé, elle me laisse tranquille, moi aussi je fais de même. Elle entretient de bonnes relations avec toutes les personne qui l’entourent , des voisins jusqu’à ma famille. C’est aussi mon cas, je suis une personne très sociable.

Comment concevez-vous le mariage actuellement ?
Dans ma génération, les relations humaines étaient très sacrées. Les gens ne pensaient pas au côté matériel. Ils étaient simples, spontanés et vivaient selon leurs propres moyens. Le sentiment d’amour était réciproque entre époux. 
Alors que de nos jours, le caractère humain ne marque plus les relations. Les gens ont tendance à accorder plus d’importance au côté matériel. Cela pousse les jeunes à devenir réticents au mariage.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *