Mohamed Majd en quête du calme

Mohamed Majd en quête du calme

Pas besoin d’une boussole, Mohamed Majd opte pour le nord. Fraîcheur des plages, bronzage au soleil, l’acteur marocain aime ainsi profiter de ses vacances d’été même s’il n’en a que très peu, cette année. «J’ai du travail durant deux mois à partir de juillet. La SNRT est en train de préparer une série pour le mois de Ramadan. Rien n’est encore sûr, pour le moment. Mais j’irais certainement passer quelques jours au nord», confie-t-il. Un petit séjour à Tanger tout au long des dix premiers jours du mois prochain.
C’est le petit programme que prévoit Mohamed Majd qui se plie avant tout aux exigences de ses deux enfants : Chaimae, 15 ans, et Oualid, 12 ans. «Les enfants choisissent et moi j’exécute !», avoue-t-il, souriant. Un bon père de famille qui veille à ce que ses enfants profitent le mieux de leurs vacances là où ils veulent. Détente après les examens, dont profite pleinement le papa : «J’aime beaucoup les plages où je rencontre souvent plusieurs fans». On ne peut pas cacher une star de ce calibre surtout dans un endroit public.
Alors, dès que Mohamed Majd met les pieds sur le sable d’une plage, ses fans viennent en courant vers lui. Ils veulent lui parler, demander des autographes et se prendre en photo avec lui ne serait-ce qu’avec le portable. L’acteur au grand cœur voue une grande sympathie pour son public qui le comble d’un bain de foule mérité. A chaque vacances, donc, les bains de soleil se confondent aux bains de foules. Mohamed Majd en a pris l’habitude et le plaisir. «C’est très agréable de rencontrer autant de chaleur humaine !», estime-t-il. Cela donne de la motivation à l’acteur qui voit toujours grandir son envie de donner plus et mieux. «Dès qu’on me propose un travail, j’en fais un projet personnel. Cela fait deux mois que je n’ai pas été en tournage. Là, je dois reprendre et laisser de côté mon congé d’été», affirme Mohamed Majd pour qui bosser passe avant les programmes d’été qu’on peut toujours rattraper ultérieurement.
En temps normal, les vacances estivales, Mohamed Majd les passe au Mdiq. «J’y suis resté l’an dernier presque un mois. C’est un endroit calme que j’aime bien et les enfants aussi», raconte-t-il. L’attachement de Mohamed Majd pour le nord s’est avéré être plus fort que toutes les destinations du monde entier. Car, il a fait le tour de plusieurs pays dans le cadre professionnel, mais jamais il n’a pensé en faire des escales pour ses mois de vacances.
Il reste très fidèle aux plages de Mdiq, Martil ou encore de Tanger, mais aussi à sa terre d’enfance. «J’aime mon pays plus que tout et c’est là où je préfère passer mes vacances et en faire profiter mes enfants. Je les emmène aux plages pour une vingtaine de jours et à la campagne pour une quinzaine de jours», précise-t-il. A la campagne, dans les environs de Benslimane, Mohamed Majd retrouve ses racines, les arbres sous lesquels il s’est assis, la nature où il a passé une enfance inoubliable : «J’ai beaucoup de nostalgie pour la campagne et cela me fait toujours le plus grand bien d’y passer ne serait-ce que quelques jours. Vous savez, je suis un enfant du bled !».
Tranquillité et souvenirs. Mohamed Majd, ressuscite les images indélébiles gravées dans sa mémoire et s’offre un répit, loin de tout. La petite brise de fraîcheur ou encore le bruit des vagues qui se lancent doucement au bord de la mer sur laquelle les rayons de soleil se livrent à une valse silencieuse… La recette de Mohamed Majd pour l’été, allie romantisme et nostalgie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *