Mohamed Mrabet : «Le festival est devenu une référence du raï dans la région»

Mohamed Mrabet : «Le festival est devenu une
référence du raï dans la région»

ALM : Quels seront les moments forts de cette édition du Festival de raï?
Mohamed Mrabet  : Cette année le festival international du raï annonce le come-back de Cheb Mami et sa première sortie pour un festival international se déroulera à Oujda. Chico & the Gypsies featuring Cheb Aïssa vont présenter pour la première fois au Maroc et pour sa ville d’origine Oujda leur nouvel album «Gipsy raï». Il s’agit d’une fusion de styles musicaux raï et latino.

Peut-on dire que la musique raï est en déclin aujourd’hui et pourquoi? Et dans quelle mesure votre festival contribue-t-il à la sauvegarde et l’évolution de cette musique et la promotion d’une unité culturelle du Maghreb?
Après quatre éditions, le festival est devenu une référence du raï dans la région et partout au Maroc. La promotion de ce style musical a été bien accomplie. Le signe de cette édition est le renouveau, tout en maintenant le cœur du festival qui est le raï dans «sa version originale». L’invitation d’une grande star Cheb Mami qui est considérée comme le prince du raï, ainsi que Cheb Bilal et Raïna Raï confirme cette tradition, le renouveau s’illustre par le style fusion. C’est un choix délibéré pour dire que le Maroc est ouvert et riche en influences.

Quel est l’apport du festival pour la ville d’Oujda? Et combien de personnes draine-t-il?
Le Festival international du raï d’Oujda a impact important pour le développement de l’économie et du tourisme de la ville d’Oujda. Les habitants de la Région de l’Oriental comme les estivants trouveront durant cette période une offre culturelle, artistique et musicale de très grande qualité. Ainsi cet événement engendre des retombées économiques sur les différents acteurs locaux hôteliers, restauration, transport, sécurité, agence de voyages, petits commerces, etc. Ainsi il créer notamment des retombées en termes d’image sur la ville d’Oujda et son attractivité qui est depuis le lancement du FIR au-devant de la scène médiatique. Nous espérons atteindre 700.000 spectateurs cette année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *