Mohamed Nadif, un féru de l’Espagne

Mohamed Nadif, un féru de l’Espagne

Pour Mohamed Nadif, l’été n’est pas synonyme de vacances. «Nous, les artistes, nous ne suivons pas la mouvance des gens qui vont en vacances durant la période estivale», déclare-t-il avant d’ajouter «généralement, je prends mes vacances dès que je n’ai plus d’engagement dans le cadre de mon travail». Notre artiste marocain n’a pas de destination précise lorsqu’il s’agit de se détendre. Il aime la nouveauté et le changement. M. Nadif est sans cesse à la conquête de petits coins paradisiaques que ce soit au Maroc ou à l’étranger. «Lorsque je voyage, je ressens le besoin de découvrir de nouveaux endroits. En général, je ne reste jamais plus de cinq jours dans le même lieu. J’aime la diversité». Depuis des années, ce jeune père voyage en compagnie de sa femme et de ses enfants.C’est l’occasion pour lui de se retrouver en compagnie des personnes qu’il aime.
Par ailleurs, il ne nous cache pas son faible pour le sud du Maroc et plus particulièrement Sidi Ifni et ses environs. «J’aime beaucoup Sidi Ifni surtout les plages vierges avoisinantes peu fréquentées et où l’on peut vraiment profiter de la tranquillité et de la beauté des paysages. Lorsque je vais là-bas c’est avant tout pour le coucher du soleil qui est un moment unique», avoue-t-il . Mohamed Nadif a également l’habitude de se rendre en Espagne à Alicante, Murcia et Costa d’El Sol pour profiter de la plage avec sa petite famille et pour rendre visite à ses amis. En outre, il ne nous cache pas qu’il se rend régulièrement en France à Marseillan, station balnéaire sur les bords de la Méditerranée au charme incontestable.
Côté professionnel, notre artiste vient de tourner deux court métrages. Le premier s’intitule « La jeune femme et l’école » d’une durée de 13 minutes. Quand au second, il a pour intitulé « La jeune femme et l’instit », un peu plus long avec une durée de 18 minutes. Mohamed Nadif garde l’espoir que l’un d’entre eux sera en compétition au Festival du court métrage méditerranéen de Tanger.
Mohamed Nadif est connu pour avoir joué dans de grandes productions
cinématographiques dont « La chambre noire», «Les voisines d’Abou Moussa», «La mouche blanche» pour ne citer que ceux-là . Il est aussi un amoureux du théâtre. C’est d’ailleurs par le plus grand des hasards qu’il est entré dans le monde du théâtre. C’est en jouant dans « Ibn A-roumi dans les bidonvilles », une pièce théâtrale d’Abdelkader Berchid, que le jeune adolescent décide de faire de sa passion un métier. Depuis, il ne rate aucun atelier pour aiguiser son talent ou toutes autres activités comprenant des représentations théâtrales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *