Mohand Laenser : «Je suis nul en cuisine, je rate même les oeufs à la coque»

Mohand Laenser : «Je suis nul en cuisine, je rate même les oeufs à la coque»

ALM : Cigarette et chapelet à la main, vous alliez souvent les deux à la fois. Comment arrivez-vous à faire cela?
Mohand Laenser  : C’était tout simplement un combat contre la cigarette. Le chapelet a fini par prendre le dessus.
 
Quel est le plat que vous savez cuisiner le mieux durant le mois sacré de Ramadan ?
Je suis nul en cuisine. Je rate même les œufs à la coque !
 
Les journaux écrivent généralement votre nom différemment (Mohand Laenser, M’haned Lanser ou Mhand Lenser). Cela ne vous dérange pas ?
Non, cela ne me dérange pas dans la mesure où, moi, je connais la transcription officielle de mon nom et que ceux qui s’adressent à moi savent de qui il s’agit.

Etant originaire de la région d’Imouzzer Marmoucha, est-ce que vous aimez les rythmes Ahidouss ?
Ce sont des rythmes qu’on ne peut qu’aimer car ils sont l’expression d’une culture authentique et d’une joie de vivre toute naturelle. De plus, celui qui a été bercé, toute sa jeunesse durant, par ces mélopées ne peut qu’avoir la nostalgie des sons, mais aussi des images qui accompagnent Ahidouss.
 
Quelle serait votre réaction si on vous piège par une caméra cachée ?
Je rirai de ma naïveté et du fait de m’être fait piéger !

Lors des journées d’études organisées par le Mouvement populaire ou autre, vous préférez souvent parler en français contrairement aux autres intervenants. Pour quelle raison ?
Cela dépend de l’auditoire, mais il est vrai que quand je suis mal préparé et que je suis amené à improviser, je préfère le français.
 
Quelle est l’émission télévisée que vous suivez le plus durant le moi de Ramadan ?
En dehors des JT des deux chaînes nationales, je suis surtout « zappeur », car il est rare que je regarde une émission télé sans avoir, en même temps, en main un livre ou un journal.
 
Vous êtes très actif sur Facebook et vous maîtrisez assez parfaitement la technologie de communication via Internet. Cela est-il dû au fait que vous étiez ministre des Postes et des Télécommunications ?
Oui et non. En fait, je me suis intéressé à l’informatique depuis les années 70 et je pense que j’ai suivi toutes les évolutions du micro-ordinateur depuis cette date. C’est donc un hobby personnel mais qui a, certainement, été influencé par ma carrière aux PTT et ma formation technique au sein de ce département.
 
On dit que vous aimez beaucoup le football. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle vous avez organisé le 11ème congrès du MP au complexe Moulay Abdellah à Rabat. N’est-ce pas?
C’est peut-être mon peu d’engouement pour le football qui a fait que j’ai mal calculé la date du congrès qui a coïncidé avec l’ouverture du Mondial. En réalité, c’était la seule date disponible en juin pour trouver un espace pouvant abriter un congrès de 3.000 personnes à Rabat !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *